Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié

Tamié - Janvier 2008

À an nouveau, espérance neuve !
logo tamié

Chronique de l'Abbaye de Tamié
Janvier 2008

Mercredi 2 : Du livre La Bible se raconte, par André Wénin. L’homme a été créé comme un être inachevé et il doit lui-même contribuer à son achèvement. Certes, les humains sont créés à l’image de Dieu, mais c’est à eux qu’il revient de se ‘faire’ en cherchant à ressembler à l’image qu’ils portent en eux.. Caïn et Abel : le chasseur domine l’animal par la violence, en le tuant, le pasteur par la douceur et sa parole : il ne tue pas les bêtes qui sont sa seule richesse ; l’homme doit dominer son animalité par la douceur et par la parole.

Vendredi 4 : « L’intrigue amoureuse d’une ode à l’amour » (1 Co 13). Cette lecture de l’hymne à la charité montre bien à quelle profondeur s’est située la conversion du fanatique religieux qu’était Saul. Seule l’ouverture à la charité divine a pu en faire l’apôtre que nous connaissons. Le vide fondamental que révèle l’absence d’Agapè et que tous les exploits ne peuvent combler dessine en creux une présence indispensable, un lieu extérieur à soi d’où l’amour puisse advenir.

Dimanche 6 : L’hôtellerie est fermée jusqu’au dimanche 27. Peu de travaux de rénovation dans ce secteur, cette année.

Lundi 7 : Retraite jusqu’au 14 avec sœur Marguerite Léna
Un enfant a très peu de moyens pour exprimer ses émotions, mais s’il pleure, sa mère est capable de dire : « Il a faim ! » ou bien « Il a mal aux dents ! » Elle comprend parce qu’elle aime. La prière c’est un peu la même chose, nous balbutions toujours, mais notre Père sait ce qui habite notre cœur. L’important n’est pas le dit, mais le dire, on n’est pas dans un échange d’informations.

Jeudi 17 : Réunion de communauté pour déterminer les priorités dans les travaux à effectuer. Fr. Philippe fait le point : depuis 1988 de grandes tranches des bâtiments ont été mises en chantier, il reste plusieurs secteurs à rénover : le toit au-dessus des cellules, les ardoises sont en éternit (contiennent de l’amiante) sont à changer; le plancher de la salle du noviciat, les crépis extérieurs. D’autres bâtiments ont des besoins moins urgents : les toitures du garage, des ateliers, des tours.

Vendredi 18 : Semaine de l’Unité. Le premier jour nous avons la messe à cette intention.

Samedi 19 : Notre évêque est notre invité pour l’Eucharistie à 11 h 30 et pour le repas et le café. Au début de l’Avent a été proposé gratuitement le texte de l’évangile selon saint Matthieu dans les paroisses du diocèse avec des pistes pour le méditer, partager en groupe. 10 000 exemplaires ont été distribués. Sur le site internet du diocèse des compléments seront disponibles tout au long de l’année.

Dimanche 20 : À vêpres, participation de personnes d’Annecy d’autres confessions chrétiennes pour la prière litanique ; la lecture est suivie d’une méditation par une anglicane.

Lundi 21 : À la fromagerie, Jacques, 18 ans, commence un stage de 5 semaines. La fabrication est au maximum : 6 fois 2 cuves de 2200 litres par semaine.

Mardi 22 : Fr. Raffaële assure son ministère de confesseur extraordinaire à La Rochette.

Vendredi 25 : Les nouvelles du Kenya : à la suite d’élections présidentielles contestées, des heurts interethniques ont lieu dans le pays ça ressemble terriblement au Rwanda en1994 !

Samedi 26 : Les saints Fondateurs de Cîteaux - Père Abbé nomme le nouveau prieur : Fr. Bruno.

Dimanche 27 : Lettre de Cochabamba (Taizé). Quels chemins d'espérance pouvons-nous ouvrir aujourd'hui ? Dans de nombreux endroits sur la terre, les tensions actuelles proviennent des blessures de l'Histoire laissées à vif. Où trouver une guérison quand le sentiment d'impuissance face aux injustices gagne du terrain ? Les jeunes réunis à Cochabamba (en Bolibie) ont montré que la diversité, loin de conduire nécessairement à des divisions ou à des rivalités, porte en elle la promesse d'un enrichissement mutuel et d'une joie. C'est dans une communion personnelle avec le Dieu vivant que nous puisons les forces pour lutter avec un cœur réconcilié. Sans une vie intérieure nous ne pourrions aller jusqu'au bout de nos résolutions. En Dieu nous trouvons la joie, l'espérance d'une plénitude de vie.
La lettre de Taizé "À qui voudrait suivre le Christ". En nous tous, il y a le désir d’un avenir heureux. Chercher un avenir heureux implique des choix. Consentons à ce que nous sommes et à ce que nous ne sommes pas. Laisse-toi découvrir par le Christ et tu trouveras le chemin.
En novembre il est prévu une rencontre des jeunes africains à Nairobi : « Comment les jeunes soutiennent les efforts de paix » un vrai défi pour la situation dans de nombreux pays. En décembre une rencontre internationale est prévue à Bruxelles.

Réouverture de l’hôtellerie. Les jeunes de Slovaquie qui étaient venus en août à Tamié nous envoient des mots de salutation et de voeux et Frantiska, leur répondante en France, ici pour quelques jours, nous les traduit. Elle nous apporte aussi une boîte de chocolats et un tronc de bouleau tourné pour un vase. Les moines les en remercient chaleureusement. Par la prière aussi les liens se tissent.

Mardi 29 : Dominique Davin avait été très impressionné par une intervention de Jean-Paul II lors de son voyage en France. Il lui trouvait une qualité de présence exceptionnelle pendant ses discours. Ce fut pour  Dominique le point de départ d’une recherche et il a découvert entre autre le Théâtre rhapsodique initié en Pologne pendant la guerre par Mieczyslaw Kotlarczyk. Après l’invasion de ce pays, les nazis avaient interdit la représentation de la culture polonaise et confisqué les salles de théâtre. Une petite troupe clandestine se produisait dans les appartements avec du répertoire interdit. Lors d’une de ces séances une alerte a été déclenchée, mais au lieu de s’arrêter, l’acteur s’est mis à enfler la voix à mesure que le bruit augmentait, en reprenant son texte en boucle, jusqu’à diminuer quand les avions se sont éloignés. Personne n’avait bougé. L’acteur était Karol Wojtyła. « La parole est un corps spirituel, le corps est une parole incarnée. » Il y a une force dans la parole. Celui qui la communique doit être présent avec tout son corps.

Dominique Davin nous dit son inquiétude pour l’avenir de bon nombre de petites troupes de théâtre qui risquent de ne plus recevoir de subventions si elles ne parviennent pas à certains résultats économiques. Le gouvernement pose le principe des « obligations de résultats » pour les scènes [de théâtre] subventionnées. De plus il faudrait qu’elles « répondent aux attentes du public ». Mais alors qu’en serait-il de la « recherche, de l’innovation et des formes de création les moins inféodées aux canons académiques ou aux productions strictement commerciales... » (Le Monde du 01/02/08)

Notre archevêque Mgr Laurent Ulrich nous annonce sa nomination à Lille.

De la Presse : « Tout patrimoine numérique abandonné à lui-même, ne fût-ce que cinq ou dix ans, risque d’être définitivement perdu. » Le Monde du 28 janvier 2008 - Art. Attention, l’humanité perd la mémoire, Franck Laloë.

Vierge à l'Enfant
Oeuvre de notre Frère Jean-Pierre - 1958