Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié

Chronique de Janvier

L'essentiel est inconnu du chroniqueur

Chronique de Tamié
Janvier 2006


Père Abbé donne un enseignement plusieurs fois par semaine
aux moines réunis dans la salle du chapitre.
En semaine il commente les constitutions de l'Ordre.
Le dimanche il développe un sujet de spiritualité.
C’est un élément important qui structure la communauté.
La chronique en donne des extraits.

Dimanche 1er : Pour la séance d’échange de vœux, Fr. Jean-Baptiste nous fait la surprise d’arriver en chaise roulante : une chute sur la glace le fait souffrir de la hanche. Il a le trochanter du fémur cassé et il sera opéré mardi.
Le soir, les Frères Anthelme, François de Sales, Benoît et Jean reçoivent le sacrement des malades.

Lundi 2 : Pendant la fermeture de l’hôtellerie tout le mois, des travaux sont entrepris pour mise aux normes de sécurité : trappes de désenfumage, extracteurs de fumée, portes anti-feu, des détecteurs de fumée supplémntaires.

Mardi 3 : A 17 h présentation de la session sur les relations en communauté, par Eckhard Frick. « Ce peut être une richesse de se connaître de façon différente. » Les trois jours suivants de 14 h 30 à 18 h 30, pour les volontaires, travail en atelier avec comme autre animateur soeur Margret Fühles, religieuse du Sacré-coeur. L’idée de base est le bibliodrame : jouer une scène biblique pour la découvrir de façon différente et soi-même se situer autrement.

Mercredi 4 : Fr. Nathanaël conduit à Dôle le camion à lait pour faire enlever la citerne de 5000 litres afin qu’elle puisse être installée sur un châssis neuf. En attendant le transfert de la cuve, un camion-citerne de 11 000 litres nous a été prêté jusqu’au 18 par l’entreprise Chabert.

Mardi 10 : Chapitre du matin, après deux semaines d’interruption à cause de l’octave de Noël et la session, Père abbé reprend le commentaire des Constitutions. Cttt 25 - L’ascèse monastique - On hésite à parler de l’ascèse. Le silence est le cadre qui permet la rencontre avec Dieu ; le repos est le fruit d’un travail de purification du coeur ; la contemplation est recherchée avec des moyens ; accepter volontiers et avec joie tout ce qui nous contrarie. La joie peut devenir communicative comme le murmure.
Un nouveau livre au réfectoire : de John W. Kiser ; Les moines de Tibhirine, Passion pour l’Algérie, L’enquête d’un historien américain ; Édition Nouvelle Cité, mars 2006, traduit par Henry C. Quinson. Il est prévu une rencontre à Tamié, le 25 mars, entre la communauté, l’auteur et le traducteur.

Jeudi 12 : Constitution 26 - Le travail (suite) - Il est une participation à la création, il prend de multiples aspects dans une communauté et il la constitue. Toute notre vie est Opus Dei ; le travail est une partie de la prière continuelle ; nous devons être contemplatifs dans tout ce que nous faisons et si nous ne le sommes pas pendant le travail, nous ne le sommes pas pendant la prière ; être présent à la présence de Dieu à l’oeuvre.

Vendredi 13 : Constitution 26 - Le travail (suite) - Le travail nous procure le nécessaire et manifeste une solidarité, il humanise notre monde.

Dimanche 15 : Père Abbé nous présente le discours du Pape du 22 décembre 2006 à la Curie à propos des interprétations du concile : comme discontinuité et rupture ou comme renouveau dans la continuité de l’Église. 
Notre archevêque nous visite, il préside l’eucharistie et rencontre la communauté, il nous confie les intentions du diocèse : le 14 mai une rencontre de 1000-2000 jeunes est prévue avec spectacle par 80 enfants ; la catéchèse qui s’adresse non seulement aux enfants, mais aux adultes et aux anciens ; les 5 séminaristes ; les 3 prêtres du Burkina-Faso, comme échange avec le diocèse de Ouahigouya, en France il y a 500 prêtres africains.

Mardi 17 : Constitution 26 - Le travail (fin) - Il favorise l’évolution et la maturité personnelle, il contribue à la cohésion de toute la communauté. Il y faut l’exécuter de façon responsable, selon les exigences techniques, aimer le travail qu’on nous confie.
Mercredi 18 : Retraite de communauté jusqu’au 25, la première instruction est donnée ce soir, par Père Jean-Luc d’En-Calcat que nous avons invité sur la proposition de son Père Abbé empêché de venir au dernier moment. De la crainte à l’amour, de la peur à la confiance - L’Évangile, la Règle comme sources des conférences.

Dimanche 22 : Messe pour l’Unité. Une personne d’Annecy nous a proposé d’inviter à Vêpres, des représentants d’autres Églises : ils sont avec nous au chœur et nous donnent les intentions de la prière litanique.

Vendredi 27 : Cttt 27 - La simplicité - Toute valeur spirituelle doit avoir sa source en soi-même. On peut vivre dans un milieu simple mais ne pas vivre de façon simple et frugale. Le Chapitre de 1925 avait demandé à dom Chautard de rédiger un texte sur L’Esprit de simplicité dans l’Ordre de Cîteaux, l’Abbé de Sept-Fons avait demandé à dom Alexis Presse les notes qu’il avait sur le sujet.
Publication de la première encyclique du pape Deus caritas est.

Samedi 28 : Chapitre de nouvelles le soir - Nous apprenons le décès de dom Claude Richard, ancien abbé de Timadeuc, il fut envoyé à Koutaba en janvier 94, nommé supérieur en juillet 1994, jusqu’en octobre 1997 ; en février de cette année-là il avait accueilli le noviciat de Mokoto réfugié au Cameroun.

Dimanche 29 : A l’occasion de l’anniversaire de son élection, Père Abbé reprend sa devise : Vivre en charité de fraternité. Il règne entre nous un climat de charité qui est perçu par les personnes de passage. Les lieux ont une grande influence sur notre façon de vivre et ils ont été très bien aménagés. Mais il arrive qu’on se fasse souffrir, c’est inévitable. - Il y a des peurs entre nous ; nous devons attacher plus d’importance aux relations, à l’humanité qu’à l’efficacité ; il faut développer l’attention du coeur ; la charité est inventive ; la patience est l’amour en acte ; la vraie attitude d’écoute est en général le silence ; saint Benoît précise : On demandera en temps opportun... On répondra avec humilité, par une parole aimable ; la délicatesse envers les Frères apprend la délicatesse envers Dieu.

Mardi 31 : Cttt 27 - La simplicité (suite) - L’importance des actes simples dans nos vies, vient de la motivation concrète que nous pouvons leur donner. La vraie beauté vient de la vérité.
L’auteur nous offre son dernier volume : REGAT Christian ; L’abbaye de Sainte-Catherine - Des moniales cisterciennes dans l’histoire d’Annecy ; édité par Société des Amis du Vieil Annecy ; dans Annesci n° 41, 2006 ; 584 pages.