Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié

Chronique Février 2014

De l'abbaye de Tamié
logo
Chronique de l'abbaye de Tamié

Février 2014


Lundi 3 : Dom André-Jean ancien abbé d’En-Calcat nous a prêché la retraite annuelle qui se termine aujourd’hui.

 « La première manifestation de l’Esprit Saint à la Pentecôte n’est pas de dire aux hommes ce qu’ils doivent faire, ne se situe pas au niveau de l’éthique et de la morale, mais l’Esprit Saint suscite un émerveillement. « Ils proclamaient dans toutes les langues les merveilles de Dieu ». Et je leur disais : « Il faudrait que le langage de l’Église vise d’abord ceci, parce que quand quelqu’un perçoit une réalité qui peut un peu éclairer sa vie et l’émerveiller, il ne vit pas n’importe comment après. Mais si par contre vous commencez par dire : « Pour être chrétien, il faut faire ceci, cela et cela » ou bien vous allez trouver des gens qui y arrivent à peu près et qui vont réagir : « Si j’y arrive, pourquoi les autres n’y arrivent pas ? » C’est exactement ce que Jésus reproche aux pharisiens dans les Évangiles Ou bien vous allez avoir des gens qui, à cause de leur faiblesse, de leur histoire peut-être, n’y arrivent pas, ils diront : « Tu y crois encore toi ? » C’est le découragement ou l’amertume. Si, par contre, devant le mystère de Dieu tel que l’Église le présente, quelque chose dans les personnes se sent attiré, alors un changement de vie est possible. C’est pourquoi il nous faut toujours nous mettre en disponibilité pour nous ouvrir au mystère. « Arrêtez et sachez que je suis Dieu ».

Mardi 4 : Pendant la fermeture de l’hôtellerie une VMC à double flux (ventilation mécanique contrôlée) a été installée permettant de changer l’air au niveau des étages des chambres, tout en conservant 90 % des calories. Au Centre d’Accueil les anciens locaux du magasin et de la réserve sont en cours de transformation en salles de réunion.

Jeudi 6 : Depuis plusieurs mois notre Frère Fernand baissait. Il a rejoint son Seigneur. C’était une âme simple à qui le Royaume est promis.

Samedi 8 : Messe de sépulture de Frère Fernand et son enterrement dans le cimetière de la communauté dont il avait pris soin durant de nombreuses années. Père Victor vient pour l’occasion et restera parmi nous jusqu’à l’ordination diaconale des Frères Gaël et Bruno.

Dimanche 9 : Nous discutons en communauté sur chacun des projets de verrières du cloître après les présentations que nous en n’ont faites M. Fleury (thème plutôt artistique) et Mme Robert (thème surtout technique). Les Frères se décideront pour le second avec des verres légèrement teintés.

 « L’être humain et tous les hommes sont aimés absolument gratuitement. Face à cette réalité du monde, on a  cette objection : « Mais enfin, si Dieu n’est qu’amour, comment se fait-il qu’il y a dans le monde aujourd’hui des tsunamis qui détruisent des innocents, comment se fait-il que les hommes n’arrivent pas à bâtir une paix en Syrie ? ». Et c’est une objection. Mais qui pense que si l’Amour de Dieu n’était pas absolument gratuit, ce serait bien pire encore. C’est-à-dire qu’il y a maintenant le Ressuscité et sa puissance de vie qui portent l’humanité sur ses épaules et c’est ce qui permet à l’histoire des hommes de continuer sa route jusqu’à la parousie du Seigneur.

Mercredi 12 : Fr. Gaël fait l’aller-retour dans la journée (de grand matin à tard le soir par TGV) pour la réunion du bureau de la CFC.

Jeudi 13 : Père Abbé se rend à Paris pour la rencontre des supérieurs cisterciens de France, moines et moniales pour échanger pendant 2 jours sur les problèmes communs et envisager concrètement l’avenir.

Vendredi 14 : Jean-Michel Dieuaide a été invité à tenir l’orgue pour la célébration des ordinations diaconales. Il nous apprend la mélodie des litanies des saints qu’il avait composée à la demande de Mgr Lustiger.

Samedi 15 : Notre évêque Mgr Ballot confère l’ordination diaconale à nos Frères Gaël et Bruno. Ils sont encadrés de Florent et Philippe chacun de leurs frères déjà prêtre.

 

Dimanche 16 : Mgr Ballot préside notre eucharistie, mais Fr. Bruno nous donne l’homélie pour la première fois comme diacre.

Fr. Raffaele se rend à Rome pour faire partie d’un jury de soutenance de thèse à l’Institut de patrologie de l’Augustinianum d’un prêtre salésien qui lui avait demandé son aide pour approfondir une étude sur saint Bernard.

Lundi 17 : Père Ballot a envoyé une lettre de mission à un groupe de 5 détenus de la prison d’Aiton. Ils avaient reçu la confirmation en novembre et à cette occasion notre évêque les avait exhortés à porter le diocèse et de témoigner de leur expérience de la prière. Ils ont acceptés et ont désiré s’unir aux autres priants de l’Église qui est en Savoie, sous une forme qui leur convienne : la récitation de l’office selon leurs possibilités ou sous une autre forme, aussi notre évêque les a chargés officiellement de cette mission (Le monastère invisible). Notre évêque a aussi confié la charge de la prière aux personnes âgées qu’il rencontre. L’espérance ne déçoit pas est sa devise épiscopale.

Jeudi 20 : La journée de désert par un très beau temps d’hiver.

Fr. Nathanaël et Vincent se rendent à Paris pour le SIA (Salon internationale de l’agriculture).

Samedi 22 : Pour la bénédiction abbatiale de Mère Marie à La Rochette, Fr. Gaël est invité à venir la veille pour préparer son service de cérémoniaire, une bonne première pour commencer son service diaconal. Père Abbé, accompagné de Fr. Jean-Pierre représente la communauté.

Mardi 25 : Fr. Patrice livre les fromages et court à Paris pour la semaine au SIA.

Julien, jeune capucin vient pour 3 semaines en communauté.

 Toute l’Écriture nous raconte cette gratuité de l’Amour de Dieu de la Genèse à l’Apocalypse. Elle est la découverte émerveillée d'Augustin: "Dès le premier instant de ma foi, par laquelle a commencé ma vie nouvelle, tu m'as appris qu'en moi Mon Dieu, tes dons n'avaient été précédés de rien qui me permît de dire que ces dons me fussent dus. La création c’est une initiative absolument gratuite. Il n’y avait rien. Dieu qui est décide qu’il y ait quelque chose. Au fond, le péché, le mal, c’est transformer le don en dû : je mets la main sur le don que je m’approprie.

Dom André-Jean bénédictin de En-Calcat




                     


Plus par moins
Photos de Frère Didier - Tamié 2014


février 01



Dom André-Jean nous prêche la retraite
dom andré-jean




La tombe de Frère Fernand sous la neige
tombe de fr. fernand



Les Frères Gaël et Bruno sont ordonnés diacre
par Mgr Philippe Ballot notre archevêque

ordination diaconale 1


ordination diaconale 2






composition florale




février 11



février 12