Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié

Billet du jour, mercredi 30 décembre

Elle servait Dieu jour et nuit

Lc 2, 36-40

Quand fut accompli le temps prescrit par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus l’amenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur. Or, il y avait à Jérusalem une femme prophète, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser. Elle était très avancée en âge ; après sept ans de mariage, demeurée veuve, elle était arrivée à l’âge de quatre-vingt-quatre ans. Elle ne s’éloignait pas du Temple, servant Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière. Survenant à cette heure même, elle proclamait les louanges de Dieu et parlait de l’enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem.

Lorsqu’ils eurent achevé tout ce que prescrivait la loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, dans leur ville de Nazareth. L’enfant, lui, grandissait et se fortifiait, rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui.

Que peut-on faire quand on est une femme âgée, restée veuve, un des plus haut degrés de l’impuissance dans le monde de l’époque de Jésus ?

Parler.

Et par exemple, parler de cet enfant-là.

Est-ce nécessaire ?

Oui, car le règne de Dieu qu’annoncera l’enfant quand il sera devenu adulte s’étend ainsi : par la parole confiée de l’un à l’autre. La puissance de Dieu est cachée là. Elle est immense et libératrice.