Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié

Homélie Pâques 5

Par Frère Marco

arcabas - tamié


5ème dimanche de Pâques

Le commandement nouveau (Jn 13, 31-33a. 34-35)
Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

Au cours du dernier repas que Jésus prenait avec ses disciples, quand Juda fut sorti, Jésus déclara : « Maintenant le Fils de l'homme est glorifié, et Dieu est glorifié en lui. Si Dieu est glorifié en lui, Dieu en retour lui donnera sa propre gloire ; et il la lui donnera bientôt. Mes petits enfants, je suis encore avec vous, mais pour peu de temps. Je vous donne un commandement nouveau : c'est de vous aimer les uns les autres. Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres. Ce qui montrera à tous les hommes que vous êtes mes disciples, c'est l'amour que vous aurez les uns pour les autres. »

© AELF

 Homélie


« Mes petits enfants... Je vous donne un commandement nouveau... Aimez-vous... Comme je vous ai aimés, aimez-vous. Ce qui montrera que vous êtes mes disciples, c'est l'amour... »

Ces quelques mots de Jésus à ses disciples au cours de la dernière Cène, ont été à juste titre appelés son « testament spirituel»

Ce sont des mots, bouleversants à accueillir avec un grand respect et une très grande délicatesse, car ces sont les mots que le Seigneur, conscient de sa mort imminente, bouleversé au plus intime de lui-même par le déchirement de la séparation, va laisser à ceux qu'il aime...

Ah ! Combien à ce moment crucial de sa vie, Jésus aime, ses disciples, ses « petits enfants.. » Pierre et André, Jacques, et Jean, Philippe, et Barthélemy ; Thomas, et Matthieu, Jacques, fils d'Alphée, et Thaddée ; Simon le Zélote et bien sûr Judas. Il les aime tellement qu'il les appelle « mes enfants, mes petits enfants... expression combien affectueuse, combien imprégnée de tendresse en ce moment où il va livrer sa vie pour eux.

« Je vous donne un commandement nouveau... Aimez-vous...»

Commandement... le mot grec (entolé) traduit en français par commandement, n'est pas très heureux car il signifie : mandat, voie ou encore mission.

Oui, il s'agit dans ce contexte-ci beaucoup plus d'une mission que d'un commandement.

Aimer, aimer de cet amour de charité est la mission que Jésus a confié a remis entre les mains de sesdisciples...

Comme je vous ai aimés, aimez-vous

Comment comprendre ce « comme »? Est-ce que les disciples devraient imiter le comportement du Maître? Ceci serait réductif. « Comme » n'a pas ici le sens de comparaison, mais celui d'origine, il faudrait traduire. « De l'amour dont je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres »

C'est l' amour de Jésus qui génère le mouvement de charité des disciples. C'est son amour à Lui qui passe dans es disciples lorsqu'ils aiment leur frères. (X.L. Dufour)

« C'est l'amour avec lequel Jésus aime chaque homme qui rend possible la fraternité et engage dans ce sens chaque communauté chrétienne » (Mgr Francesco Follo)

...Ce qui montrera que vous êtes mes disciples... que vous êtes mes disciples à moi, lisons-nous dans letexte grec

« Quiconque se fait enrôler dans l'armée d'un roi (écrit saint Thomas) doit en porter les insignes. Les insignes du Christ Jésus c'est la charité »...C'est cette charité écrit Tertullien qui marque au fer rouge les disciples du Christ ».

Je pense ici à Pacôme, le père des moines cénobitiques. Pacôme alors qu'il était encore païen se trouvait en prison avec d'autres compagnons d'infortune. Chaque jour un groupe d'hommes et de femmes venaient leur apportant réconfort et nourriture. Profondément touché par cette façon d'agir, Pacôme voulu savoir qui ils étaient. On lui répondit : ce sont des chrétiens, des disciples de Jésus. Une fois sorti de prison Pacôme alla à la recherchede ces chrétiens car il voulait devenir comme eux. Il les trouva, il se fit baptiser, et plus tard il se fit moine. Il est à l'origine des moines qui vivent en communauté fraternelle.

Les paroles de Jésus sont pour nous aujourd'hui Bonne Nouvelle, heureuse nouvelle car elles nous rappellent que « L'Amour chrétien ne surgit pas d'en bas, de nous, mais d'en haut, de Dieu.

L'amour de charité il émane d'une source divine, du coeur même du Dieu-Charité. S'aimer les uns les autres avec le coeur du Christ, voici le commandement nouveau.

« Tel un parfum exquis, une source rafraîchissante, charité de Dieu a été répandue dans nos coeurs par l'Esprit Saint qui nous a été donné» (P. Beheler o.p.)

Rendons grâce à Dieu pour cette belle mission qu'il nous a confié : répandre partout la bonne odeur le goût de Dieu.