Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié

Homélie Saints Archanges

Par Frère Raffaele
Les saints archanges Michel, Raphaël, Gabriel

 

Homélie

- Frères et sœurs, la fête des anges, que nous célébrons aujourd’hui, nous offre plusieurs sujets d’émerveillement et d’action de grâce. Je vais en souligner trois, choisis dans la liturgie de cette messe, mais il y en aurait sans doute bien d’autres.

 Le premier nous est indiqué par la préface de la messe : « La splendeur de ces créatures spirituelles nous laisse entrevoir comme tu es grand, Seigneur, et combien tu surpasses tous les êtres. » Oui, en contemplant la splendeur des anges, nous admirons et nous adorons la beauté de Dieu, sa sagesse « infinie en ressources », comme la qualifie saint Paul dans la lettre aux Éphésiens (3, 10). L’adjectif grec πολυποίκιλος, que la BJ traduit par « infinie en ressources », est en réalité beaucoup plus suggestif : il signifie, à la lettre, « bigarré, chatoyant ». La sagesse de Dieu, riche en fantaisie créatrice, se déploie et se reflète dans ces innombrables créatures spirituelles (des myriades de myriades, nous disait le prophète Daniel !), dont chacune est un chef-d’œuvre unique de beauté.

 Quel émerveillement sera le nôtre lorsque nos yeux s’ouvriront sur cet univers invisible qui nous entoure, même si pour l’instant nous ne le percevons que dans la foi !

 Le deuxième sujet d’action de grâce nous a été montré par la prière d’ouverture de la messe : « Fais que nous soyons protégés sur cette terre par ceux qui dans le ciel servent toujours devant ta face. » Les anges sont nos amis, nos « compagnons de service », comme dit le livre de l’Apocalypse (19, 10). Ils veillent sur nous avec sollicitude, ils nous soutiennent dans les épreuves de la vie et combattent avec nous et pour nous contre les esprits du mal. C’est ce qu’affirme, entre autres, l’auteur de la lettre aux Hébreux (1,14) : « Les anges sont des esprits chargés d’un ministère, envoyés en service pour ceux qui doivent hériter du salut. » Ils sont les diacres qui entourent et qui servent le Christ, Fils de l’homme, et donc aussi tous les hommes ses frères, et l’Église, qui est le Corps et l’Épouse du Christ. Voilà ce qui peut nous redonner confiance dans les moments de tentation et de découragement.

 Enfin, les anges nous offrent un troisième motif d’action de grâce : ils nous indiquent le but de notre vie et nous en tracent le chemin. « Vous verrez le ciel ouvert, et les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l’homme. » Les anges orientent déjà notre regard et notre désir vers la venue glorieuse du Christ, lui qui nous introduit dans la Jérusalem céleste.

 Alors, frères et sœurs, réjouissons-nous avec les anges en ce jour de leur fête, et avec eux rendons grâce – faisons eucharistie.