Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié

Fête du Christ Roi de l'univers

Homélie par Frère Marco

Fête du Christ Roi de l'Univers

1ère lecture : « Ils donnèrent l’onction à David pour le faire roi sur Israël » (2 S 5, 1-3)

Lecture du deuxième livre de Samuel

En ces jours-là, toutes les tribus d’Israël vinrent trouver David à Hébron et lui dirent : « Vois ! Nous sommes de tes os et de ta chair. Dans le passé déjà, quand Saül était notre roi, c’est toi qui menais Israël en campagne et le ramenais, et le Seigneur t’a dit : ‘Tu seras le berger d’Israël mon peuple, tu seras le chef d’Israël.’ » Ainsi, tous les anciens d’Israël vinrent trouver le roi à Hébron. Le roi David fit alliance avec eux, à Hébron, devant le Seigneur. Ils donnèrent l’onction à David pour le faire roi sur Israël.

Psaume : Ps 121 (122)

R/ Dans la joie, nous irons à la maison du Seigneur.

Quelle joie quand on m’a dit :
« Nous irons à la maison du Seigneur ! »
Maintenant notre marche prend fin
devant tes portes, Jérusalem !

Jérusalem, te voici dans tes murs :
ville où tout ensemble ne fait qu’un !
C’est là que montent les tribus, les tribus du Seigneur,
là qu’Israël doit rendre grâce au nom du Seigneur.

C’est là le siège du droit,
le siège de la maison de David.
Appelez le bonheur sur Jérusalem :
« Paix à ceux qui t’aiment ! »

2ème lecture : « Dieu nous a placés dans le Royaume de son Fils bien-aimé »
(Col 1, 12-20)Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Colossiens
Frères, Soeurs rendez grâce à Dieu le Père, qui vous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints, dans la lumière. Nous arrachant au pouvoir des ténèbres, il nous a placés dans le Royaume de son Fils bienaimé : en lui nous avons la rédemption, le pardon des péchés.
Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né, avant toute créature : en lui, tout fut créé, dans le ciel et sur la terre. Les êtres visibles et invisibles, Puissances, Principautés, Souverainetés, Dominations, tout est créé par lui et pour lui. Il est avant toute chose, et tout subsiste en lui.
Il est aussi la tête du corps, la tête de l’Église : c’est lui le commencement, le premier-né d’entre les morts, afin qu’il ait en tout la primauté. Car Dieu a jugé bon qu’habite en lui toute plénitude et que tout, par le Christ, lui soit enfin réconcilié, faisant la paix par le sang de sa Croix, la paix pour tous les êtres sur la terre et dans le ciel.

Evangile : « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton Royaume » (Lc 23, 35-43)
Alléluia. Alléluia. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur. Béni soit le Règne qui vient, celui de David notre père. Alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
En ce temps-là, on venait de crucifier Jésus, et le peuple restait là à observer. Les chefs tournaient Jésus en dérision et disaient : « Il en a sauvé d’autres : qu’il se sauve lui-même, s’il est le Messie de Dieu, l’Élu ! » Les soldats aussi se moquaient de lui ; s’approchant, ils lui présentaient de la boisson vinaigrée, en disant : « Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même ! »

Il y avait aussi une inscription au-dessus de lui : « Celui-ci est le roi des Juifs. » L’un des malfaiteurs suspendus en croix l’injuriait : « N’es-tu pas le Christ ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi ! » Mais l’autre lui fit de vifs reproches : « Tu ne crains donc pas Dieu ! Tu es pourtant un condamné, toi aussi ! Et puis, pour nous, c’est juste : après ce que nous avons fait, nous avons ce que nous méritons. Mais lui, il n’a rien fait de mal. » Et il disait : « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton Royaume. » Jésus lui déclara : « Amen, je te le dis : aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le Paradis. »

© AELF - Paris 2013

 

Homélie

Je voudrais souligner deux choses, qui me semblent importantes en jour où nous fêtons le Seigneur Jésus Roi de l'Univers :

La 1ère chose : Nous ne sommes pas seul...  la 2ème : Personne n'est jamais totalement perdu...

La 1ère chose : Nous ne sommes pas seul... Je vais illustrer cela par une petite histoire...

L'histoire de Kelvin.
Kelvin est un jeune garçon d'une dizaine d'années qui habite Lyon.
Cet été il a pris l'avion à Saint-Exupéry pour se rendre auprès de ses grands-parents qui habitent aux États-Unis. Au coeur de la nuit l'avions traversa de graves turbulences, et il commence à perdre son équilibre. Les hôtesses qui se veulent rassurantes, invitent les passagers à mettre leur ceinture de sécurité. Tout le monde s'exécute, mais une certaine panique commence à s'installer... Seul Kevin reste imperturbable... il continue à jouer avec sa tablette. Un homme assis à côté de lui est très inquiète, il s'accroche à son siège, il est terrorisé... Kevin, lui reste calme.
Finalement l'avion arrive à sa destination. Tout s'est bien passé. L'homme, qui était assis à coté de Kevin, lui demande « Comment as-tu fait pour être si calme ?, pendant que l'avions traversait la tempête ? N'as-tu pas vu ce qui se passait. Tous les passagers étaient paniqués, tout le monde avait peur... » Et Kevin de lui répondre...« Le pilote de l'avion est mon papa,
Et avant de partir, mon papa m'a dit qu'on allait arriver sains et saufs, Alors j'étais rassuré car c'est mon papa qui me l'a dit »

Cette petite histoire, est une invitation à prendre conscience que, nous ne sommes pas seuls aux milieux des turbulences et des tempêtes que nous traversons, Quelqu'un veille sur nous et nous pouvons avoir une pleine et entière confiance, en Lui, car Il est aux commandes !

La deuxième chose que je voulais vous dire, c'est que personne n'est totalement perdu...

C'est ce que veut nous dire Luc en nous rapportant cette scène du Calvaire où un malfaiteur, un brigand de haut niveau, un terroriste, dirions-nous a été touché au plus profond de son coeur par Jésus...par sa personne..., et qui laisse jaillir du plus profond de son être cette prière... « Jésus, Jésus souviens-toi de moi... »

Me viennent à l'esprit quelques lignes d'une hymne que nous chantons pendant le carême :

« Point de prodigue sans pardon qui le cherche, Nul n'est trop loin pour Dieu;
Viennent les larmes où le fils renait,
Joie du retour au Père.

Point de ténèbres sans espoir de lumière, Rien n'est fini pour Dieu;
Vienne l'aurore où l'amour surgit,
Chant d'un matin de Pâques. »

« Quand l'homme trouve le courage de demander pardon, le Seigneur Jésus ne laisse jamais tomber une telle demande. Disait le pape François... «Chacun de nous a son histoire ; chacun de nous a aussi ses erreurs, ses péchés, ses moments heureux et ses moments sombres.

Cela fera du bien, au cours de ce dimanche, de regarder Jésus, de le regarder comme le bon larron et de lui dire... « Jésus souviens-toi, de moi »

Oui, souviens-toi de moi parce que je veux devenir bon, je veux devenir bon, mais je n'ai pas la force, je ne peux pas, je ne peux pas tout seul, j'ai besoin de Toi.

Toi qui est le Roi d'Amour, apprends-moi à Aimer !

Frères et soeurs, allons, allons tous ensemble vers cet Amour qui nous attend au terme de l'Histoire...car au terme de l'Histoire il n'y a pas le néant, mais Quelqu'un qui nous attend, les bras ouverts...Toi....Seigneur Jésus !