Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié

Homélie TO 21

Par Frère Marco
21ème dimanchedu temps ordinaire

1ère lecture : « De toutes les nations, ils ramèneront tous vos frères » (Is 66, 18-21)
Lecture du livre du prophète Isaïe
Ainsi parle le Seigneur : connaissant leurs actions et leurs pensées, moi, je viens rassembler toutes les nations, de toute langue. Elles viendront et verront ma gloire : je mettrai chez elles un signe ! Et, du milieu d’elles, j’enverrai des rescapés vers les nations les plus éloignées, vers les îles lointaines qui n’ont rien entendu de ma renommée, qui n’ont pas vu ma gloire ; ma gloire, ces rescapés l’annonceront parmi les nations. Et, de toutes les nations, ils ramèneront tous vos frères, en offrande au Seigneur, sur des chevaux et des chariots, en litière, à dos de mulets et de dromadaires, jusqu’à ma montagne sainte, à Jérusalem, – dit le Seigneur. On les portera comme l’offrande qu’apportent les fils d’Israël, dans des vases purs, à la maison du Seigneur. Je prendrai même des prêtres et des lévites parmi eux, – dit le Seigneur.

Psaume 116 (117)

R/ Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile.

Louez le Seigneur, tous les peuples ;
fêtez-le, tous les pays !

Son amour envers nous s’est montré le plus fort ;
éternelle est la fidélité du Seigneur !

 

2ème lecture : « Quand Dieu aime quelqu’un, il lui donne de bonnes leçons » (He 12, 5-7.11-13)
Lecture de la lettre aux Hébreux
Frères, Soeurs, vous avez oublié cette parole de réconfort, qui vous est adressée comme à des fils : Mon fils, ne néglige pas les leçons du Seigneur, ne te décourage pas quand il te fait des reproches. Quand le Seigneur aime quelqu’un, il lui donne de bonnes leçons ; il corrige tous ceux qu’il accueille comme ses fils. Ce que vous endurez est une leçon. Dieu se comporte envers vous comme envers des fils ; et quel est le fils auquel son père ne donne pas des leçons ? Quand on vient de recevoir une leçon, on n’éprouve pas de la joie mais plutôt de la tristesse. Mais plus tard, quand on s’est repris grâce à la leçon, celle-ci produit un fruit de paix et de justice. C’est pourquoi, redressez les mains inertes et les genoux qui fléchissent, et rendez droits pour vos pieds les sentiers tortueux. Ainsi, celui qui boite ne se fera pas d’entorse ; bien plus, il sera guéri.

Évangile : « On viendra de l’orient et de l’occident prendre place au festin dans le royaume de Dieu » (Lc 13, 22-30)

Alléluia. Alléluia. Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie, dit le Seigneur ; personne ne va vers le Père sans passer par moi. Alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
En ce temps-là, tandis qu’il faisait route vers Jérusalem, Jésus traversait villes et villages en enseignant. Quelqu’un lui demanda : « Seigneur, n’y a-t-il que peu de gens qui soient sauvés ? » Jésus leur dit : « Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite, car, je vous le déclare, beaucoup chercheront à entrer et n’y parviendront pas. Lorsque le maître de maison se sera levé pour fermer la porte, si vous, du dehors, vous vous mettez à frapper à la porte, en disant : ‘Seigneur, ouvre-nous’, il vous répondra : ‘Je ne sais pas d’où vous êtes.’ Alors vous vous mettrez à dire : ‘Nous avons mangé et bu en ta présence, et tu as enseigné sur nos places.’ Il vous répondra : ‘Je ne sais pas d’où vous êtes. Éloignez-vous de moi, vous tous qui commettez l’injustice.’ Là, il y aura des pleurs et des grincements de dents, quand vous verrez Abraham, Isaac et Jacob, et tous les prophètes dans le royaume de Dieu, et que vous-mêmes, vous serez jetés dehors. Alors on viendra de l’orient et de l’occident, du nord et du midi, prendre place au festin dans le royaume de Dieu. Oui, il y a des derniers qui seront premiers, et des premiers qui seront derniers. »

©AELF - Paris 2013

Homélie

« Seigneur, n 'y a t-il que peu de gens qui soient sauvés ? »

Jésus est en marche vers Jérusalem et quelqu'un lui pose cette question «Seigneur, n'y a t-il que peu (le gens qui soient sauvés ? »

Ce quelqu'un...c'est un homme d'avant Pâques, et sa question est une question légitime...

Mais nous sommes des hommes et des femmes d'après Pâques...nous savons que si Jésus marche vers Jérusalem, c'est que c'est là au coeur de la ville sainte qu'il va accomplir sa Pâques...

Donner sa Vie pour que tous les hommes soient sauvés...Tous les hommes...sans distinction de race, de culture de langues et de nations...

Car tel est le désir, le désir profond de notre Dieu... « Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique afin que le monde soit sauvé par Lui. Par l'offrande de sa vie par sa mort et sa résurrection le Seigneur Jésus à ouvert à tous les hommes la porte du Salut.

« Jésus est vraiment le Sauveur du monde. » (Jn 4...)

Si la porte du Salut est largement ouverte à tous, si Jésus est le Sauveur du monde, pourquoi dit-il « Efforcez-vous pour entrer par la porte étroite... »

Oui, le Salut est un Don...offert sans aucun mérite de notre part...car la nature propre du Don c'est qu'il est gratuit...sinon ce n'est plus un Don, Mais le Don ne s'impose pas...

Il faut l'accueillir ...ouvrit ses mains pour l'accueillir, il faut y consentir... selon la belle expression de saint Bernard dont nous célébrions la fête hier... « Consentir disait-il c'est être sauvé »

«Efforcez-vous... Jésus fait appel à notre liberté ... c'est la part que je dois faire, et que le Seigneur ne peut pas faire à ma place...car l'Amour est relation, échange, respect de l'autre... L'amour comme le Don ne s'impose pas...

« Efforcez-vous d'entrer par la porte étroite... »

Nous avons ici l'image de la porte... Image qui revient fréquemment dans la Bible et qui symbolise « l'entrée en Présence de Dieu »...Cette image Jésus lui -mêle l'a fait sienne quant il déclare : « Je suis la porte Si quelqu'un entre en passant par moi, il sera sauvé... Je suis venu pour que les hommes aient la vie, pour qu'ils l'aient en abondance» (Jean 10,9-10).

Pourquoi Jésus dit que la porte est étroite... ?

Etroite...Pourquoi étroite, cela t'étonne... ? Et pourtant c'est L'Evangile où ce qui est petit est grand , ce qui est étroit est large...Une porte étroite selon l'Evangile car elle est a hauteur d'enfant...

A entendre non pas du coté de Dieu, car cette porte Jésus l'a largement ouverte à tous...Etroite à entendre de notre côté, du coté de l'homme ... Car la porte est étroite pour nous qui sommes trop gros...trop larges...

Pourquoi Jésus dit que la porte est étroite... ?

Etroite... Pourquoi t'étonner... ? C'est l'Evangile... Où ce qui est petit est grand, ce qui est étroit est large...

Pourquoi donc t'étonner ?... cette porte est une porte une porte étroite, parce

qu'elle est petite « à hauteur d'enfant... » (fr. Christophe de T).

et seuls les enfants peuvent la franchir. « C'est là quelque chose de merveilleux. !

Il faut donc être des enfants, des petits, pour y entrer. Comme le rappelle Jésus « Si vous ne devenez pas comme les enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des Cieux. » (Saint Augustin)

« En cette année où l'Eglise nous invite à nous mettre en chemin pour franchir la porte de la miséricorde, je voudrai simplement reprendre quelques mots du pape François...

« La porte sainte rappelle la responsabilité qu'a tout croyant d'en franchir le seuil, c'est une décision qui suppose la liberté, la liberté de choisir et en même temps le courage d'abandonner quelques chose, de laisser derrière soi quelques chose..

Franchir cette porte exprime notre désir de voir toute chose a travers le Christ qui nous ouvre un horizon nouveau...c'est aller de l'avant, à la rencontre du Père miséricordieux qui se tient sur le seuil les bras ouverts pour nous faire entrer dans sa miséricorde...

En passant par la Porte Sainte, nous nous laissons embrasser par la miséricorde de Dieu, et nous nous engageons à être miséricordieux avec les autres comme le Père l'est avec nous »