Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié
Navigation

Homélie TO 30

Par Frère Marco

 

croix d’anne teissé

Homélie TO 30

Que veux-tu que je fasse pour toi ?

 Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là, tandis que Jésus sortait de Jéricho avec ses disciples et une foule nombreuse, le fils de Timée, Bartimée, un aveugle qui mendiait, était assis au bord du chemin.
Quand il entendit que c’était Jésus de Nazareth, il se mit à crier :
« Fils de David, Jésus, prends pitié de moi ! »
Beaucoup de gens le rabrouaient pour le faire taire, mais il criait de plus belle :
« Fils de David, prends pitié de moi ! »
Jésus s’arrête et dit : « Appelez-le. »
On appelle donc l’aveugle, et on lui dit : « Confiance, lève-toi ; il t’appelle. »
L’aveugle jeta son manteau, bondit et courut vers Jésus.
Prenant la parole, Jésus lui dit : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? »
L’aveugle lui dit : « Rabbouni, que je retrouve la vue ! »
Et Jésus lui dit : « Va, ta foi t’a sauvé. »
Aussitôt l’homme retrouva la vue, et il suivait Jésus sur le chemin.

 

© AELF Paris 2013

 

Homélie

 « L'Evangile que nous venons d'entendre « nous laisse heureux... Oui, heureux de ce bonheur qui habite le coeur de Bartiméé... » (Fr. Christophe de T.)

Nous voudrions nous aussi connaître le secret de cette joie...de cette joie de Croire...

Mais au fait...Comment en est-il arrivé-là ce Bartimée... ?

Comment... moi aussi puis-je arriver à ce bonheur de Croire...de Voir...de Suivre Jésus... !

Comment cet homme...ce pauvre... ce mendiant... cet aveugle a pu passer du Malheur au Bonheur... des ténèbres à la Lumière... ?

Mais comment a-t- il pu, lui qui croupissait immobile au bord du chemin... se mettre débout...bondir et suivre Jésus sur la route... ?

Il nous faut revenir au début...

Il nous faut regarder Bartimée...

Oui, regardons cet homme...cet aveugle... « il est sans yeux ...mais tout oreilles...Il a entendu que Jésus passait par là...et il à crié... Jésus lui aussi est tout oreille...il entend le cri du malheureux...

Nous arrivons presque au terme de cette année liturgique...année que nous avons parcourut en compagnie de l'Evangile selon saint Marc...Evangile que Marc conçoit comme un itinéraire, un chemin qui doit amener Jésus et ses disciples à Jérusalem, la ville sainte où Jésus va accomplir son mystère pascale de mort et de résurrection.

Sur ce chemin Jésus prend le temps de former les Douze à devenir véritablement disciples...

Ce dimanche, nous arrivons à la dernière étape du Chemin...Nous sommes à Jéricho...Jérusalem est désormais toute proche. Et c'est au sortir de Jéricho qui a lieu cette rencontre... Rencontre bouleversante entre Jésus et Bartimée

Ce miracle-guérison est plus qu'un simple miracle...Marc insiste sur la rencontre Rencontre qui va transformer la vie de Bartimée, et qui va l'amener à prendre la route à la suite de Jésus.

Ce n'est pas par hasard si cette guérison est celle d'un aveugle...c'est-à-dire d'un homme dont les yeux ont perdu la lumière .

Bartimée est l'homme qui a besoin de la lumière de Dieu, de la lumière de la Foi pour connaître vraiment la réalité et marcher sur le chemin de la vie...C'est pourquoi la figure de Bartimée revêt pour l'évangéliste une importance toute particulière...Marc nous donne en Bartimée un témoin...un frère dans la Foi ... « il n'est pas aveugle de naissance, mais il a perdu la vue...il représente l'homme qui a perdu la lumière, il en est conscient, mais il n'a pas perdu l'Espérance...Il sait accueillir la possibilité de la rencontre avec Jésus. Il se confie à Lui...il lui fait confiance, pour être guérit (Benoît XVI)  D'où ce cri...ce cri surgit du plus profond de l'abîmes... du plus profond de sa nuit....

« ... Jésus aie pitié de moi... aie compassion de moi »

Cri qui comme une éclaire déchire sa nuit...et Jésus L'Emmanuel Dieu avec nous entend le cri du malheureux et répond à sa prière... « Que veux-tu que je fasse pour toi... « Seigneur, que je retrouve la vue !

« Va lui dit Jésus...Va , ta Foi t'a sauvé »

« Aussitôt Bartimée retrouve la vue et il suit Jésus sur le chemin »

Bartimée mon frère... mon frère dans la foi...Ta rencontre personnelle avec Jésus a changé...transformé ta vie...Tu  es passé du Malheur...au Bonheur...des Ténèbres à la Lumière...

...Tu_ étais assis immobile au bord du chemin / maintenant tu bondis ...tu cours à la suite de Jésus...Donne-moi...donne-nous cette même audace...cette même confiance pour crier au plus profond de la nuit... et de croire que Jésus peut faire quelque chose pour moi...

Bartimée notre frère dans la Foi...Nous te confions ceux et celles qui marchent dans la nuit, dans la nuit du doute, dans la nuit du désespoir... dans la nuit de tous les aveuglements... Que la petite et frêle flamme de l'Esperance ne cesse de briller au coeur de leur nuit...Avec eux et pour nous crions... « Jésus notre Lumière !...O Christ notre salut »