Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié
Navigation

Homélie - 1er dimanche de carême

Par Père Claude

logo de tamié

Homélie
pour le premier dimanche de carême

J'ai eu la curiosité d'aller voir dans le Larousse la définition du mot 'carême' et j'ai lu ceci : "Temps de pénitence allant du mercredi des cendres au jour de Pâques" et le dictionnaire ajoute en exemple : "Face de carême : visage pâle et défait". De là à garder l'idée que le carême est uniquement un temps d'effort pour se garder du péché, un temps de privations que l'on s'imposerait pour se tourner davantage vers Dieu, un temps triste pour une religion triste, le pas est vite franchi.
C'est vrai, la dimension d'efforts et de pénitence existe, il ne faudrait pas l'oublier. Les papes l'ont toujours rappelée au début de chaque carême. Jésus a commencé sa vie publique, c'est l'évangile de ce jour, en passant 40 jours dans la tentation et les privations du désert.
Cependant, la conversion qui nous est proposée pendant le carême a aussi un autre visage. Il s'agit d'accueillir une Bonne Nouvelle, c'est-à-dire quelque chose qui apporte la joie, qui met de la lumière dans le coeur et dans les yeux.
Cette Bonne Nouvelle c'est que Dieu nous aime. Il nous aime encore et toujours et nous ne devons jamais l'oublier.
Adam, pauvre créature fragile avait voulu rompre l'alliance avec Dieu, il avait voulu en savoir autant que Dieu sur le bien et sur le mal. Adam n'avait pas compris que la liberté lui était donné pour qu'il entre dans l'infini de l'amour divin et non pas à s'enfermer dans son petit univers commandé par ses caprices. La liberté lui était donnée pour entrer dans le bonheur de Dieu car Dieu voulait infiniment son bonheur.
Cette Alliance nouvelle c'est Dieu qui en a l'initiative et lui seul. Nous le rappelons parfois au plein milieu de la célébration : "Tu n'as pas abandonné les hommes au pouvoir de la mort, tu as multiplié les alliances avec eux".
C'est en Jésus Christ que se manifeste le mieux ce parti-pris de Dieu de ne pas laisser l'homme prisonnier du mal et de la détresse.
Toute sa vie, Jésus va refaire ce choix de Dieu. Il va prendre sur lui l'entêtement de son Père à vouloir notre bonheur et il va devenir pour nous une nouvelle source de Vie.
L'eucharistie c'est la célébration de ce choix de Jésus, refus du péché sous toutes ses formes, refus du mal, refus de Satan, refus des tentations.
L'évangile selon saint Luc vient de nous dire que Jésus fut poussé au désert par le Saint Esprit. Cet Esprit qui a poussé le Christ dans son choix constant de Dieu, c'est Lui qui nous rassemble ce matin. Puisions-nous éprouver sa puissance maintenant et durant tous les jours de carême, autant de fois que nous aurons à faire un choix entre le bien ou le mal ou autre chose.
"Convertis-toi, crois à la Bonne Nouvelle de l'Amour de Dieu que je t'annonce à travers mon Évangile, à travers mes tentations au désert" nous dit Jésus.