Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié
Navigation

Homélie - 2nd dimanche de carême

Par Frère Didier
logo tamié

Homélie pour le second dimanche de carême
La Transfiguration
Lc 9, 28-36

Aujourd’hui, vous le voyez, il y a quelque chose 

qui brille sur la montagne…Ne serait-ce pas

un trésor ?...Oui, c’est un trésor !...Mais ce

trésor, ce n’est pas quelque chose…C’est

quelqu’un !...Un trésor bien plus précieux que

de l’or…C’est JESUS,…le Trésor des trésors !

Jésus éblouissant comme le soleil !...Jésus qui nous révèle vraiment qui IL EST : cet homme, c’est DIEU !...Vous vous rendez compte ?...

A la fois homme et Dieu !...C’est une nouveauté incroyable !...et

pourtant nous y croyons à cette Nouveauté des nouveautés qui nous

comble de JOIE !...Jusqu’alors, il manquait quelque chose à la

plénitude de Dieu,…il manquait à Dieu d’être homme aussi !...

Et maintenant que nous voyons que Dieu et l’homme peuvent s’unir

à ce point, nous croyons  -oh ! immensité de JOIE !- que l’homme peut trouver sa plénitude… en participant en plénitude à la Vie de Dieu !

 

 

Les disciples pressentent quelque chose de cette JOIE :

                                           « Il est heureux que nous soyons ici ! »…

Mais ils sont surtout impressionnés par l’extraordinaire de ce qui se passe…Les Evangélistes nous le disent : les disciples frémissent de frayeur…Mais la transmission évolutive du bouche-à-oreille fait écrire à Marc que les disciples ont été effrayés en voyant Jésus transfiguré, alors que Luc écrit qu’ils se mettent à frémir en entrant dans la Nuée,…et Matthieu, que c’est en entendant la Voix de Dieu le Père…

Quoiqu’il en fût, frères et sœurs, aujourd’hui, nous n’avons pas à

frémir de frayeur,…mais seulement et pleinement à être comblés de

JOIE !...

Pourquoi aurions-nous peur de cette Lumière de toute beauté ?

Pourquoi aurions-nous peur de cette Nuée lumineuse, Nuée de tendresse qui abrite et embrasse, Nuée de Consolation, Nuée de Miséricorde… ?

Et pourquoi aurions-nous peur de cette Voix…qui est la Voix de l’Amour ?

   « Voici mon Fils bien-aimé en qui je mets toute ma joie ! »

 

Alors donc, place à la JOIE !

Car nous aussi, avec le Fils tout-aimé, nous sommes enveloppés par la Nuée, et comme lui nous sommes des fils tout-aimés,…et en nous aussi Dieu notre Père met toute sa joie !

Alors, dans cet Amour,

     il n’y a de place que pour la confiance et la reconnaissance

                                                   Il n’y a de place que pour la JOIE !

JOIE d’être aimés,

JOIE d’être créés par cet Amour…et pour cet Amour…

JOIE de cette Alliance, de cette Communion d’Amour avec notre Dieu qui se révèle aujourd’hui NOTRE PERE,

qui se manifeste aujourd’hui dans toute sa beauté et dans toute sa bonté,…qui nous dit à chacun :

 « Tu es beau mon enfant !

    Regarde bien, et écoute bien : toute ma Beauté, elle est pour toi ! »

 

Et de même que cet instant de révélation éclaire toute la vie de Jésus,

        depuis son origine en gloire jusqu’à son avenir de gloire,

cet instant illumine toute notre vie,

        de la grâce de notre conception jusqu’à la grâce de notre mort…

Oui, cet instant illumine tout notre passé et tout notre avenir de cette

certitude que Dieu dans sa Bonté était toujours avec nous, et sera toujours avec nous !

             « Tu étais là, et je ne le savais pas ! »

 

Mais il y a eu aussi toutes les fois où nous l’avons su !

Toutes ces fois, qui étaient des moments de révélation, comme de petites Transfigurations,… des moments de bonheur partagés avec d’autres comme les grands événements religieux de notre vie  –notre

première communion, la célébration de notre mariage ou notre consécration religieuse- ... ou bien des moments de bouleversements intimes au secret du cœur, dans le silence de la prière,…ou bien un simple service que nous rend un frère,…ou son sourire…N’oublions pas toutes ces joies qui nous révèlent l’Amour de Dieu et qui nous sont offertes par nos frères…

Frères et sœurs, sommes-nous assez reconnaissants pour toutes ces

Transfigurations sur notre chemin ?...

Il est bon de chanter au Seigneur la litanie de toutes ces joies,…

oui, de se les rappeler, d’en faire mémoire dans la prière, en litanie d’action de grâce, et aussi d’en fêter l’anniversaire, car ces petites Transfigurations sont des instants de grâce, des instants sacramentels qui nous sont donnés pour illuminer tout le quotidien,   on pourrait dire le banal de notre vie,                                           mais qui est en fait toujours EXTRAORDINAIRE…

                                                                            Sachons le voir !

Il s’agit de savoir reconnaître une Présence,

une Présence qui se cache,

cette Présence qui est le Trésor des trésors et la JOIE des joies !

Cette Présence qui émerveille les grands poètes, et ils veulent nous aider à être attentifs à cette Présence :

 

     « En toute chose le silence dit Dieu…

        Il suffit d’être…       pour adorer. »         

                                                   nous dit Patrice de la Tour du Pin

et frère Christophe :  

                               « Il y a de l’amour dans l’air

                                  et ça m’a bien l’air…          d’être Quelqu’un. »

 

Partout ce Trésor, partout cette Présence, partout cet Amour, partout

cette JOIE !...

puisque l’Univers est dans la main de Dieu,… et que nous sommes tous dans sa main…Bien mieux, il est en nous !

                                                                                   Ce Trésor, il

est dans notre cœur, toujours présent dans notre cœur,…

notre cœur qui est un petit Mont Thabor intérieur, une Montagne de la Transfiguration que nous portons toujours en nous…pour notre JOIE !

 

Parmi les chemins que je voudrais vous inviter à prendre               pour multiplier les moments de Transfiguration, voici donc d’abord

le sentier du recueillement.

                                                                     Par la porte du silence,

                                                  entrez dans le jardin de votre cœur,

                                       et là, demeurer en présence de la Présence,

                             écoutez la parole de l’Amour et laissez-vous aimer,

                         laissez-vous transfigurer, et devenez Amour et JOIE !

 

Comme le dit si justement Maître Eckart : « La JOIE de Dieu est en vous…Tout le monde peut trouver cette joie en soi-même et la vivre. »

 

Et puis il y a le sentier de la beauté : la beauté naturelle de la Création et cette beauté de re-création que nous offrent les artistes…

Le philosophe Christophe André, dans son dernier livre, très beau,

- un livre que j’aurais bien aimé écrire et vous offrir -  nous invite à « demeurer face à un tableau, à respirer doucement, à garder le silence, à laisser la peinture nous parler et nous habiter… »

C’est le ministère des artistes de nous faire découvrir « la flamme des choses », de nous faire voir la Lumière intérieure de la réalité,

               la Nuée de grâce qui enveloppe le monde,

               et de nous faire entendre cette Voix silencieuse qui chante

               Dieu et nous dit son Amour…

 

Et bien sûr, il y a le sacrement du frère, le prochain qui porte Dieu caché en lui, Présence de Dieu à côté de moi,

                                       « mon frère… mon Trésor ! »

                                       « mon frère… ma JOIE ! »

                                       « mon frère est là… MON DIEU EST LA ! »

 

Si je n’ai pas compris cela, je ne sais encore rien de Dieu, je ne sais encore rien de moi…                                                                   Vite, il faut écouter Jésus,…

                          « Jésus, le Fils infiniment Frère », (fr.Christophe)

                             Jésus qui va m’apprendre à dire : NOTRE PERE…

sinon je ne saurais jamais que Pâques,

                          « c’est le matin de Dieu aux cœur des autres ! »

                                                                 (Patrice de la Tour du Pin)

Alors faisons EUCHARISTIE…

                                          C’est le Mont Thabor, ici, maintenant !

                                          Et il y a beaucoup à voir…et à écouter !

 

Ici s’harmonisent, pour notre joie, la Vérité, l’Amour et la Beauté…

Ici tous les arts sont convoqués…en une symphonie de signes… pour que nous puissions reconnaître et recevoir le Trésor des trésors :

« JESUS, le Fils infiniment Frère »…

              qui nous invite à devenir avec lui

                           pleinement fils et pleinement frère.

              Car ici communier veut dire : recevoir Jésus…

                           pour nous offrir avec lui à Dieu notre Père…

                           mais aussi pour nous offrir avec lui à nos frères.

                           Alors nous pourrons dire en vérité : NOTRE PERE.

 

Et puis il y a l’envoi :

nous ne resterons pas sur le Thabor de l’Eucharistie,

nous allons partir pour aller multiplier partout les Transfigurations,

pour multiplier la Joie et déployer à l’infini cette Communion.