Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié
Navigation

Homélie - Saints Lazare, Marthe et Marie

Par Frère Didier

Mémoire des amis de Jésus : Marthe, Marie et Lazare

Luc 10, 38-42

Ouverture

C’est aujourd’hui la Sainte-Marthe, mais les moines cisterciens ont eu la bonne idée de fêter aussi en ce jour Marie, la sœur de Marthe, et son frère Lazare,… ensemble.

Ce sont les amis de Jésus… et c’est donc aujourd’hui une petite fête de l’amitié.

Une bonne occasion de renouveler en cette eucharistie notre amitié avec Jésus par l’écoute de sa Parole et le partage de son repas..., de renouveler aussi l’amitié que nous vivons ici entre nous.

Homélie :

L’Évangile tout entier est une terre d’amitié…
Le passage d’aujourd’hui nous le rappelle,… comme les larmes de Jésus au tombeau de Lazare…

Mais, vous le savez, ça commence avec le tout petit Jean-Baptiste qui gigote dans le ventre de sa mère à l’arrivée de Jésus, lui aussi tout petit dans le ventre de sa mère,… Jean-Baptiste qui se définira lui-même, plus tard, comme l’ami qui tressaille de joie à la voix de son Ami….

Et ça va jusqu’à l’autre bout de l’Evangile avec le « M’aimes-tu ? »… et le « Tu sais bien que je T’aime ! » de Pierre à Jésus.

C’est sûr, si l’on suit la route de l’amitié tout au long de l’Évangile, on va devenir l’ami de Jésus, et l’on va se faire, avec Jésus, de nombreux amis,… en particulier parmi les disciples, surtout  avec les Apôtres… L’amitié que Jésus partage avec ses Apôtres m’impressionne beaucoup…

Depuis la tendresse partagée avec saint Jean… jusqu’à la force de son amitié inconditionnelle, je dirais même obstinée pour Judas… Au moment même où le traître va le livrer, il l’appelle « mon ami »… Et lui, Jésus, il va livrer sa vie pour lui… comme pour chacun de nous… car « il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis »… Il y a même  dans le désespoir de Judas, quand il prend conscience de la folie d’avoir trahi son ami, un témoignage bouleversant d’amitié…

Les amitiés qui nous sont données de vivre au quotidien, dans l’Évangile que nous essayons d’écrire au jour le jour de nos vies, sont effectivement en général des grâces d’Évangile, mais peut-être faut-il les évangéliser davantage… Il faut veiller à la saveur d’Évangile  de nos amitiés… Ont-elles la qualité d’écoute de Marie aux pieds de Jésus,…

Est-ce qu’on y communie à l’Amour infini de Dieu notre Père, comme avec Jésus qui appellent  ses Apôtres « mes amis » parce qu’il leur a confié tout ce qu’il connaissait lui-même de son Père…

Gratuité,… écoute attentive,… élan du don,… recueillement d’amour en Dieu notre Père,… cœur universel,… un amour d’amitié que nous pouvons puiser en chaque eucharistie, que nous pouvons recevoir du Cœur même de Jésus, notre Ami, l’Ami de tous…

Un amour qui peut faire de nos vies, de véritables et bienheureuses eucharisties !