Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié

Homélie Carême 1

Par Frère Marco

Homélie pour le premier dimanche de Carême

(Mc.1,9-12)

 

« En ces jours-là, Jésus vint de Nazareth, ville de Galilée, et il fut baptisé par Jean dans le Jourdain. Et aussitôt, en remontant de l'eau, il vit les cieux se déchirer et l'Esprit descendre sur lui comme une colombe. Il y eut une voix venant des cieux : « Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie. » Aussitôt l'Esprit pousse Jésus au désert »...

Depuis mercredi des cendres, nous sommes en route vers Pâques sur le chemin du carême.

Nous voici donc en route. Comme Jésus nous avons entendu la voix du Père qui nous a rassurés, nous a remplis de confiance: « Tu es mon enfant, bien-aimé, en qui j'ai mis tout mon amour/ma joie ». Ce chemin nous ne l'avons pas pris seuls. L'Esprit Saint s'est joint à nous pour nous accompagner, tout comme Jésus c'est lui qui nous a poussé au désert où nous allons être confrontés à la tentation, au combat spirituel, comme Jésus lui-même qui a combattu le bon combat et il en est ressorti victorieux.

« Voici donc la signification de ce premier dimanche de carême : marcher sur la route de Jésus, la route qui conduit à la vie. Regarder Jésus, ce qu'a fait Jésus et aller avec Lui » (pape François) et comme ce fut le cas pour Jésus, c'est le même Esprit Saint qui nous guide et qui combat avec nous...  

À partir de l'Evangile je voudrais soulignerquelques instants sur 3 choses importants du carême...  

Le 1° concerne la lutte, le combat spirituel, le 2° l'Esprit Saint, et le 3° l'Esprit mauvais, le Satan... .

-1° la lutte, le combat spirituel : L'Evangile de ce jour nous rappel que le combat spirituel n'est pas un accident de pzarcours, mais un élément incontournable, essentiel de notre être disciples de Jésus.
Oui, « la vie chrétienne est un véritable combat entre la lumière et les ténèbres, entre la vérité et le mensonge, entre la violence et la sérénité, un combat intérieur où se dévoilent ces résistances, toutes les résistances que nous portons en nous pour vivre en fils et filles bien-aimés du Père. » (Mgr Philippe Gueneley)
Oui, la vie est un combat, disait récemment le pape François, une très belle lutte, car lorsque le Seigneur est victorieux dans chaque pas de la vie, cela donne, une joie, un grand bonheur. »

- La 2°chose importante du Carême, et que l'Evangile de ce jour met bien en lumière, c'est que nous ne sommes pas seuls. Bien sûr Jésus est là, mais il y a là aussi un compagnons de route, que nous avons parfois tendance à oublier: l'Esprit Saint ! Comme pour Jésus, c'est l'Esprit Saint qui nous guide sur le chemin du carême, cet Esprit qui descendit sur Jésus et qui nous a été donné au Baptême. Le Carême, en ce sens, est un temps propice qui doit nous conduire à prendre toujours plus conscience de ce que l'Esprit, reçu au Baptême, a fait et peut faire en nous et pour nous,  prendre conscience que l'Esprit Saint est une Personne, Quelqu'un en qui nous pouvons avoir confiance, que nous pouvons prier, avec qui nous pouvons vivre une relation d'amitié, de proximité. C'est lui qui combat avec nous le combat contre l'Esprit du Mal, c'est Lui qui nous aide à discerner, à choisir entre le Bien et le mal,c'est lui surtout qui renouvelle notre confiance quand nous sommes tentés de désespérer de Dieu, de nous-même ou des autres. L'Esprit Saint est là, il nous donne une telle confiance dans cette lutte que rien ne peut l'atteindre, pas même la défaite. » (R. Cantalamessa)

Oui, c'est Lui l'Esprit Saint notre indéfectible ami qui nous fait passer de l'état où prédomine l'attirance du mal, à l'état où prédomine l'attirance du bien.  C'est Lui qui nous fait passer de l'esclavage du péché, du mal à la liberté de la Grâce. (R. Cantalamessa)

- La 3° chose concerne l'autre esprit, l'Esprit du Mal que nous appelons Démon, Diable Satan, même si certains chrétiens ont du mal à y croire, l'Église maintient que le diable existe et que son oeuvre se poursuit. Présenté comme un « ange déchu » par les Écritures et la Tradition, le diable est un être spirituel (non corporel), personnel, immortel, doté d'intelligence et de volonté.

Je termine avec quelques mots d'une prière, composée par un grand chantre de L'Esprit Saint, Siméon le Nouveau Théologien, où il met en lumière la puissante action de l'Esprit Saint contre l'ennemi.

« Viens Esprit Saint... lumière véritable...
Viens personne inconcevable...
Viens mon souffle, et ma vie...  
Demeure, ô Maitre et ne me laisse pas seul afin que mes ennemis survenant,
eux qui toujours cherchent à dévorer mon âme,
te trouvent demeurant en moi
et qu'ils prennent la fuite, en déroute, impuissants contre moi, en te voyant,
Toi plus puissant que tout, installé à l'intérieur, dans la maison de mon âme »