Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié

Homélie TO 5

Par Frère Gaël
5ème dimanche du Temps ordinaire

Évangile (Mc 1, 29-39)

En ce temps-là, aussitôt sortis de la synagogue de Capharnaüm, Jésus et ses disciples allèrent, avec Jacques et Jean, dans la maison de Simon et d’André. Or, la belle-mère de Simon était au lit, elle avait de la fièvre. Aussitôt, on parla à Jésus de la malade. Jésus s’approcha, la saisit par la main et la fit lever. La fièvre la quitta, et elle les servait.

Le soir venu, après le coucher du soleil, on lui amenait tous ceux qui étaient atteints d’un mal ou possédés par des démons. La ville entière se pressait à la porte. Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies, et il expulsa beaucoup de démons ; il empêchait les démons de parler, parce qu’ils savaient, eux, qui il était.

Le lendemain, Jésus se leva, bien avant l’aube. Il sortit et se rendit dans un endroit désert, et là il priait. Simon et ceux qui étaient avec lui partirent à sa recherche. Ils le trouvent et lui disent : « Tout le monde te cherche. » Jésus leur dit : « Allons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame l’Évangile ; car c’est pour cela que je suis sorti. » Et il parcourut toute la Galilée, proclamant l’Évangile dans leurs synagogues, et expulsant les démons.

 

Homélie

Comment discerner ?

Hier le groupe d'étudiants et jeunes professionnels de Chambéry ici présent nous posait cette question : « Comment discerner ? ». Frère Charles a donné son témoignage, et nous avons essayé de trouver quelques repères à partir de la Parole de Dieu. Comment discerner ? Les plus jeunes d'Albertville qui se préparent à leur profession de foi, là devant nous, comprennent-ils ce mot « discerner » ? = Comment faire des choix qui plaisent à Dieu. Est-ce bien cela que vous cherchez : des choix qui plaisent à Dieu ?

Avez-vous remarqué, dans le Notre Père, qu'il y a trois demandes en ce sens ? 1) Que ta Volonté soit faite ; 2) Ne nous laisse pas entrer en tentation ; 3) Délivre-nous du Mal.

Plaire à Dieu, c'est le choisir Lui, pour unique Dieu ; il faut donc renoncer au Mal, au « démon ». Jésus expulsait les démons, les faisait taire : 3 fois dans l'Evangile aujourd'hui ! Mais vous me dites : Une fois qu'on a renoncé au Mal, selon l'engagement de notre Baptême, comment discerner la volonté de Dieu ? Dieu peut-il me parler directement ? L'Evangile que nous venons d'écouter apporte une réponse très claire, fondamentale, si nous voulons bien entendre... Pour cela, il est nécessaire de lire et relire attentivement. Nous y avons déjà réfléchi hier avec le groupe de Chambéry : - Un garçon faisait remarquer que Jésus, après son succès dans la maison de Simon et d'André où tous les gens de la ville étaient venus se faire guérir, s'était retiré dans un endroit désert pour prier. Là, Jésus avait discerné que sa mission était plus vaste ... qu'il ne devait pas s'attarder à Capharnaüm mais aussitôt aller annoncer la Bonne Nouvelle aux villages voisins, à toute la Galilée.

- Je leur ai rappelé que Jésus venait de sortir de 40 jours de retraite au désert, tenté par Satan. Dans le silence, sous la conduite de l'Esprit Saint, il avait déjà fait le discernement de sa vocation : sa mission était d'annoncer l'Evangile à tous ses frères juifs. - Au début de l'Evangile d'aujourd'hui : Jésus sort de la synagogue. Que faisait-il à la synagogue ? Vous me répondez : c'est dimanche, il est allé à la messe ! Oui, le jour du sabbat, Jésus allait avec les autres juifs célébrer la liturgie. Il y allait d'abord pour prier et louer Dieu, écouter sa Parole, écouter ce que Dieu son Père lui disait, discerner sa mission. Jésus se recueille souvent dans le silence : 40 jours au désert, à la synagogue, tôt le matin.

- Vous avez compris comment on peut discerner la volonté de Dieu ? Ceux du groupe de Chambéry se souviennent des 3 « colonnes du monde » : la lectio divina, la prière, les Œuvres.

Les 2 premières préparent le discernement ; la dernière est son fruit.Première colonne : Je lis et je médite la Bible (l'Evangile) avec l'aide de l'Esprit-Saint. Subitement, un mot... une phrase me parle : le texte devient une PAROLE que Dieu m'adresse, et ainsi j'apprends à Le connaître et à L'aimer ; je peux aussi entendre un appel qu'il m'adresse.

Deuxième colonne : Je prie dans la gratuité, dans l'Esprit Saint : adoration, louange de Dieu, SILENCE. Soudain, il peut m'être donné de contempler un aspect du mystère de Dieu, ou de recevoir un appel de Dieu pour mieux le servir. 

Troisième colonne : Après avoir entendu Dieu me parler dans la lecture et la prière, je DISCERNE l'action à entreprendre. Si besoin, je vérifie grâce à un aîné dans la foi l'appel reçu de Dieu : si cet appel est confirmé, il devient une MISSION pour accomplir l'oeuvre de Dieu.