Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié

Billet du jour, jeudi 12 avril

Ac 5, 27-33

Le commandant de la garde du Temple partit avec son escorte pour ramener les Apôtres, mais sans violence, parce qu’ils avaient peur d’être lapidés par le peuple. Les ayant amené, ils les présentèrent au Conseil suprême, et le grand prêtre les interrogea : « Nous vous avions formellement interdit d’enseigner au nom de celui-là, et voilà que vous remplissez Jérusalem de votre enseignement. Vous voulez donc faire retomber sur nous le sang de cet homme ! »

En réponse, Pierre et les Apôtres déclarèrent : « Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes. Le Dieu de nos pères a ressuscité Jésus, que vous aviez exécuté en le suspendant au bois du supplice. C’est lui que Dieu, par sa main droite, a élevé, en faisant de lui le Prince et le Sauveur, pour accorder à Israël la conversion et le pardon des péchés. Quant à nous, nous sommes les témoins de tout cela, avec l’Esprit Saint, que Dieu a donné à ceux qui lui obéissent. »

Ceux qui les avaient entendus étaient exaspérés et projetaient de les supprimer.

 

 

 

Les gardes ont la force et le muscle des soldats.

Mais une force plus forte leur est opposée : celle de la parole. La vérité, quand elle est dite, met en fureur ceux qui ne comptent que sur leur pouvoir établi mais elle a une puissance d’infiltration qui dissout tout. Ce que Jésus faisait – la manifester – les disciples le font à leur tour, et ils n’en appellent qu’à ce qui se dit en eux.