Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié
Navigation

Billet du jour, jeudi 14 décembre

Mt 11, 7.11-15

Tandis que les envoyés de Jean s’en allaient, Jésus se mit à dire aux foules à propos de Jean : « Qu’êtes-vous allés regarder au désert ? un roseau agité par le vent ?

Amen, je vous le dis : Parmi ceux qui sont nés d’une femme, personne ne s’est levé de plus grand que Jean le Baptiste ; et cependant le plus petit dans le royaume des Cieux est plus grand que lui. Depuis les jours de Jean le Baptiste jusqu’à présent, le royaume des Cieux subit la violence, et des violents cherchent à s’en emparer. Tous les Prophètes, ainsi que la Loi, ont prophétisé jusqu’à Jean. Et, si vous voulez bien comprendre, c’est lui, le prophète Élie qui doit venir. Celui qui a des oreilles, qu’il entende ! »

 

 

 

Le prophète Élie était attendu, « pour remettre toute chose à sa place. » (Mt 17, 11), et il est déjà venu.

Toutes choses sont donc déjà à leur place, et pourtant ceux qui attendent ne voient rien. C’est qu’il leur faut faire confiance : ceux qui désirent du neuf doivent désirer encore, sans aucune autre garantie que la promesse elle-même. Elle ne leur laisse que la foi, le plus beau cadeau parce que le plus nécessaire dans ce monde qui demeure toujours en devenir.