Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié

Billet du jour, jeudi 2 août

Jr 18, 1-6

Parole du Seigneur adressée à Jérémie : « Lève-toi, descends à la maison du potier ; là, je te ferai entendre mes paroles. »

Je descendis donc à la maison du potier. Il était en train de travailler sur son tour. Le vase qu’il façonnait de sa main avec l’argile fut manqué. Alors il recommença, et il fit un autre vase, selon ce qu’il est bon de faire, aux yeux d’un potier.

Alors la parole du Seigneur me fut adressée : « Maison d’Israël, est-ce que je ne pourrais pas vous traiter comme fait ce potier ? – oracle du Seigneur. Oui, comme l’argile est dans la main du potier, ainsi êtes-vous dans ma main, maison d’Israël !

 

 

 

 

La parole adressée à Jérémie évoque  une expérience banale et qu’on n’a aucune peine à reconnaître : le tâtonnement de l’artisan. Que l’art soit difficile, tout le monde le sait.

Mais se l’entendre redire par le Seigneur, voilà qui nous assure que Celui en qui nous sommes appelés à mettre notre foi ne l’oublie pas. Il ne sait pas seulement que nous ne sommes pas encore parfaits. Il sait que le travail de nos vie d’hommes est laborieux.

L’usure des échecs peut être décourageante par moments mais il ne faut pas s’y tromper : la pureté à laquelle nous sommes appelés n’est pas un idéal éthéré, c’est de reconnaître la vérité de notre chair, avec ses lourdeurs, admises comme telles.