Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié
Navigation

Billet du jour, jeudi 20 juillet

Mt 11, 28-30

En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »

 

 

Nous craignons souvent ces peines insupportables qui nous laisseront épuisés.

Et la vie nous fait connaître, de fait, des moments durs où le courage vient à manquer. Dans ces cas-là, on a envie de tout envoyer balader, toutes les règles, en particulier ; ce que la tradition juive appelait précisément un joug.

Jésus ne nous fait pas miroiter une disparition de tout souci, il nous promet seulement que nous ne serons jamais séparés de lui et de la sollicitude qu’il nous porte.

Sa présence traverse des moments qui gardent leur dureté. Le joug est un instrument qui accouple.