Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié
Navigation

Billet du jour, jeudi 4 janvier

Jn 1, 35-42

Jean se trouvait là avec deux de ses disciples. Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit : « Voici l’Agneau de Dieu. » Les deux disciples entendirent ce qu’il disait, et ils suivirent Jésus. Se retournant, Jésus vit qu’ils le suivaient, et leur dit : « Que cherchez-vous ? » Ils lui répondirent : « Rabbi – ce qui veut dire : Maître –, où demeures-tu ? » Il leur dit : « Venez, et vous verrez. » Ils allèrent donc, ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C’était vers la dixième heure (environ quatre heures de l’après-midi). André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux disciples qui avaient entendu la parole de Jean et qui avaient suivi Jésus. Il trouve d’abord Simon, son propre frère, et lui dit : « Nous avons trouvé le Messie » – ce qui veut dire : Christ. André amena son frère à Jésus. Jésus posa son regard sur lui et dit : « Tu es Simon, fils de Jean ; tu t’appelleras Kèphas » – ce qui veut dire : Pierre.

 

« Que cherchez-vous ? » Le premier mot de Jésus à ses disciples est une question qui les renvoie à eux-mêmes.

C’est dans cette quête personnelle qu’il vient les rejoindre.

La grâce, la lumière et la vérité, ces termes essentiels de l’évangile de Jean ne sont pas d’abord une propagande ou l’imposition d’une conclusion toute faite mais une invitation à voir ce qu’il en est au fond de nous-mêmes. Nous y attendons une rencontre, la seule qui importe vraiment : lui.