Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié

Billet du jour, jeudi 5 avril

Ça change un peu : Il y a plusieurs années qu'on trouve ici un commentaire des évangiles du jour.
Désormais, on proposera d'autres textes, en partant toujours de ceux que prévoit la liturgie. Mais on pourra parfois rester sur la lecture continue de ce qu'on a commencé. C'est une nouvelle page blanche. Pleine de surprises à venir par conséquent !

Ac 3, 11-26

L’homme qu’ils avaient guéri ne lâchait plus Pierre et Jean. Tout le peuple accourut vers eux au Portique dit de Salomon. Les gens étaient stupéfaits.

Voyant cela, Pierre interpella le peuple : « Hommes d’Israël, pourquoi vous étonner ? Pourquoi fixer les yeux sur nous, comme si c’était en vertu de notre puissance personnelle ou de notre piété que nous lui avons donné de marcher ?

Le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, le Dieu de nos pères, a glorifié son serviteur Jésus, alors que vous, vous l’aviez livré, vous l’aviez renié en présence de Pilate qui était décidé à le relâcher.

Vous avez renié le Saint et le Juste, et vous avez demandé qu’on vous accorde la grâce d’un meurtrier.

Vous avez tué le Prince de la vie, lui que Dieu a ressuscité d’entre les morts, nous en sommes témoins. Tout repose sur la foi dans le nom de Jésus Christ : c’est ce nom lui-même qui vient d’affermir cet homme que vous regardez et connaissez ; oui, la foi qui vient par Jésus l’a rétabli dans son intégrité physique, en votre présence à tous.

D’ailleurs, frères, je sais bien que vous avez agi dans l’ignorance, vous et vos chefs. Mais Dieu a ainsi accompli ce qu’il avait d’avance annoncé par la bouche de tous les prophètes : que le Christ, son Messie, souffrirait. Convertissez-vous donc et tournez-vous vers Dieu pour que vos péchés soient effacés.

Ainsi viendront les temps de la fraîcheur de la part du Seigneur, et il enverra le Christ Jésus qui vous est destiné. Il faut en effet que le ciel l’accueille jusqu’à l’époque où tout sera rétabli, comme Dieu l’avait dit par la bouche des saints, ceux d’autrefois, ses prophètes.

Moïse a déclaré : Le Seigneur votre Dieu suscitera pour vous, du milieu de vos frères, un prophète comme moi : vous l’écouterez en tout ce qu’il vous dira. Quiconque n’écoutera pas ce prophète sera retranché du peuple. Ensuite, tous les prophètes qui ont parlé depuis Samuel et ses successeurs, aussi nombreux furent-ils, ont annoncé les jours où nous sommes. C’est vous qui êtes les fils des prophètes et de l’Alliance que Dieu a conclue avec vos pères, quand il disait à Abraham : En ta descendance seront bénies toutes les familles de la terre. C’est pour vous d’abord que Dieu a suscité son Serviteur, et il l’a envoyé vous bénir, pourvu que chacun de vous se détourne de sa méchanceté. »

 

 

 

 

Tout repose sur le nom de Jésus : les disciples ne prétendent pas avoir acquis une compétence ni capté une force quelconque, fût-ce pour la mettre au service du bien.

Ils sont et demeurent les témoins de celui qu’ils ont reconnu et c’est en lui que toute leur existence prend du sens. Ils ne sont pourtant pas une secte : ils participent à la vie commune, trouvent leurs racines dans l’histoire commune de leur peuple et ne proclament rien d’extravagant.

Mais cette chose inouïe tout de même : la mort n’est pas l’horizon dernier et implacable de l’humanité. Aux auditeurs de faire confiance et de croire.