Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié
Navigation

Billet du jour, lundi 12 juin

Mt 5, 1-12

Voyant les foules, Jésus gravit la montagne.

Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent de lui. Alors, ouvrant la bouche, il les enseignait. Il disait :

« Heureux les pauvres de cœur, car le royaume des Cieux est à eux.

Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés.

Heureux les doux, car ils recevront la terre en héritage.

Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés.

Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde.

Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu.

Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu. Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des Cieux est à eux.

Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi.

Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ! C’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés. »

 

 

Jean-Baptiste appelait au repentir, annonçant celui qui baptiserait dans l’eau et le feu, brûlant la paille dans un feu qui ne s’éteint pas.

Jésus annonce le bonheur.

Dieu se moque-t-il de celui « qui avait été annoncé par Ésaïe, le prophète » ?

Mais le bonheur que promet Jésus est tissé de contradictions et d’aspérités. Il ne fait pas l’économie des duretés humaines.

Il est destiné à tous ceux qui à travers ces duretés auront su faire du neuf.