Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié
Navigation

Billet du jour, lundi 18 décembre

Mt 1, 18-24

Voici comment fut engendré Jésus Christ : Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint. Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret. Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. » Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous » Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui son épouse, mais il ne la connut pas, jusqu’à ce qu’elle enfante un fils, auquel il donna le nom de Jésus.

 

 

Ce qui est raconté ici fait suite à la longue énumération des rois d’Israël qui engendrèrent un fils l’un après l’autre.

La présence de quatre femmes dans l’énumération laisse penser que ces hommes n’étaient sans doute pas seuls pour engendrer.

En tout cas, on croit savoir ce qui se passe : tout de même, les enfants, on sait d’où ils viennent…

Mais la première révélation de ce texte est ce que nous savons aussi mais que nous feignons d’oublier depuis le jour où on nous a dit d’où venaient les enfants. Nous ne savons pas. Et, précisément, Joseph ne connut pas son épouse, il est celui qui assume la paternité non pas malgré cette ignorance mais à travers elle.