Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié
Navigation

Billet du jour, lundi 5 février

Mc 6, 53-56

Après la traversée du lac, abordant à Génésareth Jésus et ses disciples accostèrent. Ils sortirent de la barque, et aussitôt les gens reconnurent Jésus : ils parcoururent toute la région, et se mirent à apporter les malades sur des brancards là où l’on apprenait que Jésus se trouvait. Et dans tous les endroits où il se rendait, dans les villages, les villes ou les campagnes, on déposait les infirmes sur les places. Ils le suppliaient de leur laisser toucher ne serait-ce que la frange de son manteau. Et tous ceux qui la touchèrent étaient sauvés.

 

 

Jésus était parti au désert pour se reposer mais le désert le plus aride et le plus arasé n’est pas là où l’on imagine. Il est dans ces villes et ces villages où l’on ne peut jamais s’offrir le vrai repos des corps, celui où se déploie leur vie. C’est ce monde-là que Jésus est venu parcourir. À la souffrance et la misère, il offre un regard bienveillant et une action rapide. S’agissant de l’envoyé de Dieu dans le monde, cette manière d’être est lourde de sens.