Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié
Navigation

Billet du jour, mardi 3 octobre

Lc 9, 51-56

Comme s’accomplissait le temps où il allait être enlevé au ciel, Jésus, le visage déterminé, prit la route de Jérusalem. Il envoya, en avant de lui, des messagers ; ceux-ci se mirent en route et entrèrent dans un village de Samaritains pour préparer sa venue.

Mais on refusa de le recevoir, parce qu’il se dirigeait vers Jérusalem.

Voyant cela, les disciples Jacques et Jean dirent : « Seigneur, veux-tu que nous ordonnions qu’un feu tombe du ciel et les détruise ? » Mais Jésus, se retournant, les réprimanda. Puis ils partirent pour un autre village.

 

 

Le feu qui tombe du ciel pour confondre les mécréants, c’est une histoire qui rappelle le duel, à coup de sacrifices, entre le prophète Élie et les prophètes de Baal.

Mais Jésus est venu annoncer une année de grâce. Il n’a pas besoin de la force qu’Élie avait mise à son service, espérant montrer au peuple qui est le vrai Dieu : la grâce témoigne d’elle-même et ne saurait être définitivement mise en échec par le refus des hommes. Voilà ce que nous avons toujours du mal à croire.