Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié
Navigation

Billet du jour, mercredi 31 janvier

Mc 6, 1-6

Sorti de là, Jésus se rendit dans sa patrie, et ses disciples le suivirent. Le jour du sabbat, il se mit à enseigner dans la synagogue. De nombreux auditeurs, frappés d’étonnement, disaient : « D’où cela lui vient-il ? Quelle est cette sagesse qui lui a été donnée, et ces grands miracles qui se réalisent par ses mains ? N’est-il pas le charpentier, le fils de Marie, et le frère de Jacques, de José, de Jude et de Simon ? Ses sœurs ne sont-elles pas ici chez nous ? » Et ils étaient profondément choqués à son sujet. Jésus leur disait : « Un prophète n’est méprisé que dans son pays, sa parenté et sa maison. » Et là il ne pouvait accomplir aucun miracle ; il guérit seulement quelques malades en leur imposant les mains. Et il s’étonna de leur manque de foi. Jésus parcourait les villages d’alentour en enseignant.

 

 

 

Sa famille qui a cherché Jésus à cor et à cri le voit enfin revenir.

Mais se révèle surtout l’absence de désir de son entourage : on n’attend plus rien de neuf. Tout le monde est résigné à ce que l’évolution de chacun ne reproduise que les conduites convenues du milieu commun.

Comment Jésus qui a une parole à annoncer pourrait-il en rester là ? En affirmant sa propre parole, il légitime aussi la nôtre et nous invite à entendre une voix qui parle de plus profond que les habitudes ou les conventions.