Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié
Navigation

Billet du jour, samedi 19 mai

Ac 28, 16-20.30-31

À notre arrivée à Rome, Paul a reçu l’autorisation d’habiter en ville avec le soldat qui le gardait.

Trois jours après, il fit appeler les notables des Juifs. Quand ils arrivèrent, il leur dit : « Frères, moi qui n’ai rien fait contre notre peuple et les coutumes reçues de nos pères, je suis prisonnier depuis Jérusalem où j’ai été livré aux mains des Romains.

Après m’avoir interrogé, ceux-ci voulaient me relâcher, puisque, dans mon cas, il n’y avait aucun motif de condamnation à mort. Mais, devant l’opposition des Juifs, j’ai été obligé de faire appel à l’empereur, sans vouloir pour autant accuser ma nation. C’est donc pour ce motif que j’ai demandé à vous voir et à vous parler, car c’est à cause de l’espérance d’Israël que je porte ces chaînes. »

Paul demeura deux années entières dans le logement qu’il avait loué ; il accueillait tous ceux qui venaient chez lui ; il annonçait le règne de Dieu et il enseignait ce qui concerne le Seigneur Jésus Christ avec une entière assurance et sans obstacle.

 

 

 

 

Ces versets concluent le livre des Actes et illustrent la déclaration de Jésus à ses disciples au moment de son départ : « Le Saint-Esprit viendra sur vous ; vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. »

C’est fait : l’extrémité de la terre, au sens où on l’entendait alors, est atteinte. Mais c’est aussi la conclusion de tout le cycle de récit que Luc a commencé un jour au temple de Jérusalem où la foule attendait une bénédiction.

La bénédiction est venue, mais pas comme on l’attendait et le prêtre héréditaire qu’était Zacharie a finalement laissé sa place à cet homme qui parle pour convaincre, appeler l’adhésion intérieure et ouvrir la promesse à l’univers entier.

La foi au Christ ne peut pas être le gardiennage de ce qui s’est toujours fait « parce qu’on a toujours fait comme ça ». Elle est un appel à l’imprévu, l’inimaginable. Dieu  ne nous met pas à l’abri des surprises. Heureusement.