Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié
Navigation

Billet du jour, samedi 2 décembre

Lc 21, 34-36

Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « Tenez-vous sur vos gardes, de crainte que votre cœur ne s’alourdisse dans les beuveries, l’ivresse et les soucis de la vie, et que ce jour-là ne tombe sur vous à l’improviste comme un filet ; il s’abattra, en effet, sur tous les habitants de la terre entière.

Restez éveillés et priez en tout temps : ainsi vous aurez la force d’échapper à tout ce qui doit arriver, et de vous tenir debout devant le Fils de l’homme. »

 

 

Jésus nous donne deux images à regarder : la première, ceux qui se sont écroulé de fatigue ou qui ont tellement le nez sur leur ouvrage qu’ils ne regardent plus au-dessus ; la deuxième, ceux qui se tiennent debout comme des interlocuteurs.

Quelle est la différence entre les deux ?

Ce n’est pas une hypothétique puissance : de toute façon, tout le monde est dépassé par ce qui survient, personne ne maîtrise rien. Mais il y a ceux qui se recroquevillent sur leur centre d’intérêt et ceux qui savent ne pas être seuls. Ils en ont déjà fait l’expérience en demeurant dans la prière et osent s’adresser à celui qui n’attend pas des hommes qu’ils aient déjà la perfection que lui seul peut leur donner. Ils se savent aussi peu prêt que les autres mais attendent dans l’Espérance.