Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié
Navigation

Billet du jour, samedi 27 janvier

Mc 4, 35-41

Ce jour-là, le soir venu, il dit à ses disciples : « Passons sur l’autre rive. » Quittant la foule, ils emmenèrent Jésus, comme il était, dans la barque, et d’autres barques l’accompagnaient.

Survient une violente tempête. Les vagues se jetaient sur la barque, si bien que déjà elle se remplissait. Lui dormait sur le coussin à l’arrière.

Les disciples le réveillent et lui disent : « Maître, nous sommes perdus ; cela ne te fait rien ? » Réveillé, il menaça le vent et dit à la mer : « Silence, tais-toi ! » Le vent tomba, et il se fit un grand calme.

Jésus leur dit : « Pourquoi êtes-vous si craintifs ? N’avez-vous pas encore la foi ? » Saisis d’une grande crainte, ils se disaient entre eux : « Qui est-il donc, celui-ci, pour que même le vent et la mer lui obéissent ? »

 

 

Être disciples c’est savoir qu’un autre vous mène parce qu’on doit apprendre de lui.

Mais ce que les disciples ont surtout à apprendre ici, c’est la question qui leur vient aux lèvres : Qui est-il ? Il est celui qui déborde toutes leurs capacités d’intelligence. Mais s’il ne craint rien de ce qui pourrait nous faire trembler, ce n’est donc plus l’heure de trembler, c’est l’heure de se laisser saisir par le mystère.