Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié
Navigation

Billet du jour, samedi 29 juillet

Lc 10, 38-42

Chemin faisant, Jésus entra dans un village. Une femme nommée Marthe le reçut. Elle avait une sœur appelée Marie qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole. Quant à Marthe, elle était accaparée par les multiples occupations du service. Elle intervint et dit : « Seigneur, cela ne te fait rien que ma sœur m’ait laissé faire seule le service ? Dis-lui donc de m’aider. » Le Seigneur lui répondit : « Marthe, Marthe, tu te donnes du souci et tu t’agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire. Marie a choisi la meilleure part, elle ne lui sera pas enlevée. »

 

 

L’Église célèbre Marthe avec un petit paradoxe, le texte, n’a pas l’air de faire son éloge. Celle qui voudrait tirer un droit de la serviabilité qu’elle manifeste est renvoyée à une attente que son empressement ne pourra jamais satisfaire.

C’est pourtant là que le plus profond d’elle-même peut accueillir la vie et la transmettre.