Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié
Navigation

Billet du jour, samedi 5 août

Mt 14, 1-12

En ce temps-là, Hérode, qui était au pouvoir en Galilée, apprit la renommée de Jésus et dit à ses serviteurs : « Celui-là, c’est Jean le Baptiste, il est ressuscité d’entre les morts, et voilà pourquoi des miracles se réalisent par lui. »

Car Hérode avait fait arrêter Jean, l’avait fait enchaîner et mettre en prison. C’était à cause d’Hérodiade, la femme de son frère Philippe. En effet, Jean lui avait dit : « Tu n’as pas le droit de l’avoir pour femme. » Hérode cherchait à le faire mourir, mais il eut peur de la foule qui le tenait pour un prophète. Lorsque arriva l’anniversaire d’Hérode, la fille d’Hérodiade dansa au milieu des convives, et elle plut à Hérode. Alors il s’engagea par serment à lui donner ce qu’elle demanderait. Poussée par sa mère, elle dit : « Donne-moi ici, sur un plat, la tête de Jean le Baptiste. » Le roi fut contrarié ; mais à cause de son serment et des convives, il commanda de la lui donner. Il envoya décapiter Jean dans la prison. La tête de celui-ci fut apportée sur un plat et donnée à la jeune fille, qui l’apporta à sa mère. Les disciples de Jean arrivèrent pour prendre son corps, qu’ils ensevelirent ; puis ils allèrent l’annoncer à Jésus.

 

 

Les paraboles de Jésus, dont nous venons de terminer la lecture, juste avant cet épisode comportaient plusieurs grandes figures : celle du filet qui tombe, qui emporte tout ce qui grouille et qui sera trié ; la figure aussi du grain en terre dont la mort laisse surgir autre chose.

Jean-Baptiste est mort et en terre. Mais après lui, ses disciples ont encore un maître, Jésus, et sa vie n’aura pas été stérile.

Sur les petits royaumes fantoches du porche orient, en revanche, tomberont d’autres filets : celui des empereurs Romains venus remettre de l’ordre, sans faire d’excès dans la délicatesse, puis celui de tous ces grands empires qui se succèderont.

À chaque fois, les petits despotes seront balayés. Ils n’auront pas fait le poids. L’épisode d’aujourd’hui a déjà été conclu par la parole de Jésus.