Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié
Navigation

Billet du jour, vendredi 10 novembre

Lc 16, 1-8

Jésus disait encore aux disciples : « Un homme riche avait un gérant qui lui fut dénoncé comme dilapidant ses biens. Il le convoqua et lui dit : “Qu’est-ce que j’apprends à ton sujet ? Rends-moi les comptes de ta gestion, car tu ne peux plus être mon gérant.” Le gérant se dit en lui-même : “Que vais-je faire, puisque mon maître me retire la gestion ? Travailler la terre ? Je n’en ai pas la force. Mendier ? J’aurais honte. Je sais ce que je vais faire, pour qu’une fois renvoyé de ma gérance, des gens m’accueillent chez eux.” Il fit alors venir, un par un, ceux qui avaient des dettes envers son maître. Il demanda au premier : “Combien dois-tu à mon maître ?” Il répondit : “Cent barils d’huile.” Le gérant lui dit : “Voici ton reçu ; vite, assieds-toi et écris cinquante.” Puis il demanda à un autre : “Et toi, combien dois-tu ?” Il répondit : “Cent sacs de blé.” Le gérant lui dit : “Voici ton reçu, écris quatre-vingts.” Le maître fit l’éloge de ce gérant malhonnête car il avait agi avec habileté ; en effet, les fils de ce monde sont plus habiles entre eux que les fils de la lumière.

 

 

On peut éprouver un certain malaise à la lecture de ce récit : est-il une apologie de la manipulation ?

Non, car il fait référence à des pratiques du prêt qui ne correspondent pas aux nôtres.

Mais l’essentiel n’est pas là, l’essentiel est ce que Jésus souligne : voilà un homme qui a compris que seul il ne pouvait pas survivre.

Il a commencé par jouer sa partition en soliste, avec des prises de risques qui l’ont exposé, ce qui lui vaut une dénonciation dont peu importe qu’elle soit vraie ou non.

En tout cas, menacé d’être isolé, cet homme en lâche sur les avantages qu’il attendait et se concentre sur l’entretien des liens avec d’autres humains.

Et ce que déplore Jésus, c’est justement que les fils de la lumière, comme il les appelle, ne sachent pas reconnaître que leur lien à leurs frères est la plus grande richesse.