Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié

Billet du jour, vendredi 21 septembre

1 Co 15, 12-20

Prenons une comparaison : le corps ne fait qu’un, il a pourtant plusieurs membres ; et tous les membres, malgré leur nombre, ne forment qu’un seul corps.

Il en est ainsi pour le Christ. C’est dans un unique Esprit, en effet, que nous tous, Juifs ou païens, esclaves ou hommes libres, nous avons été baptisés pour former un seul corps.

Tous, nous avons été désaltérés par un unique Esprit.

Le corps humain se compose non pas d’un seul, mais de plusieurs membres. Le pied aurait beau dire : « Je ne suis pas la main, donc je ne fais pas partie du corps », il fait cependant partie du corps. L’oreille aurait beau dire : « Je ne suis pas l’œil, donc je ne fais pas partie du corps », elle fait cependant partie du corps. Si, dans le corps, il n’y avait que les yeux, comment pourrait-on entendre ? S’il n’y avait que les oreilles, comment pourrait-on sentir les odeurs ? Mais, dans le corps, Dieu a disposé les différents membres comme il l’a voulu. S’il n’y avait en tout qu’un seul membre, comment cela ferait-il un corps ?

En fait, il y a plusieurs membres, et un seul corps.

 

 

 

Paul revient ici à cette unité fondamentale qui est le propre du corps.

S’il insiste sur l’interdépendance, c’est bien parce qu’en Dieu lui-même Père, Fils et Esprit se sont engagés ensemble dans un unique dessein, nous rassembler tous. Nos velléités d’indépendance sont hors de propos, nous ne parviendrons à rien si nous ne sommes pas de ce corps parcouru de mille flux que nous devons canaliser ensemble.