Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié
Navigation

Billet du jour, vendredi 28 juillet

Mt 13, 18-23

Jésus disait à ses disciples : « Vous donc, écoutez ce que veut dire la parabole du semeur. Quand quelqu’un entend la parole du Royaume sans la comprendre, le Mauvais survient et s’empare de ce qui est semé dans son cœur : celui-là, c’est le terrain ensemencé au bord du chemin.

Celui qui a reçu la semence sur un sol pierreux, c’est celui qui entend la Parole et la reçoit aussitôt avec joie ; mais il n’a pas de racines en lui, il est l’homme d’un moment : quand vient la détresse ou la persécution à cause de la Parole, il trébuche aussitôt. Celui qui a reçu la semence dans les ronces, c’est celui qui entend la Parole ; mais le souci du monde et la séduction de la richesse étouffent la Parole, qui ne donne pas de fruit. Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c’est celui qui entend la Parole et la comprend : il porte du fruit à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un. »

 

 

Comprendre ou ne pas comprendre la parole, c’est tout ce qui fait la différence entre celui qui lui laissera prendre racine et celui qui la laissera s’étouffer.

Mais de quelle compréhension s’agit-il ?

Sûrement pas une simple élucidation, comme dans une grille de mots croisés. Plutôt de ces compréhension où l’on reste encore sur sa faim, à attendre autre chose puisqu’il faut laisser pousser ce qui n’a pas été amené par nous…