Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié

Billet du jour, vendredi 3 août

Jr 26, 1-9

Au début du règne de Joakim, fils de Josias, roi de Juda, il y eut cette parole venant du Seigneur : Ainsi parle le Seigneur : Tiens-toi dans la cour de la maison du Seigneur.

Aux gens de toutes les villes de Juda qui viennent se prosterner dans la maison du Seigneur, tu diras toutes les paroles que je t’ai ordonné de leur dire ; n’en retranche pas un mot. Peut-être écouteront-ils, et reviendront-ils chacun de son mauvais chemin ? Alors je renoncerai au mal que je projette de leur faire à cause de la malice de leurs actes.

Tu leur diras donc : Ainsi parle le Seigneur : « Si vous ne m’écoutez pas, si vous ne marchez pas selon ma Loi, celle que j’ai mise sous vos yeux, si vous n’écoutez pas les paroles de mes serviteurs les prophètes, que je vous envoie inlassablement, et que vous n’avez pas écoutés, je traiterai cette Maison comme celle de Silo, et ferai de cette ville un exemple de malédiction pour toutes les nations de la terre. »

Les prêtres, les prophètes et tout le peuple entendirent Jérémie proclamer ces paroles dans la maison du Seigneur.

Et quand Jérémie eut fini de dire à tout le peuple tout ce que le Seigneur lui avait ordonné de dire, les prêtres, les prophètes et tout le peuple se saisirent de lui en disant : « Tu vas mourir ! Pourquoi prophétises-tu, au nom du Seigneur, que cette Maison deviendra comme celle de Silo, que cette ville sera dévastée et vidée de ses habitants ? » Et tout le peuple se rassembla autour de Jérémie dans la maison du Seigneur.

 

 

 

 

La méchanceté n’est pas seulement malveillante, elle est bête et ne perçoit même pas qu’elle fabrique son propre désastre par son aveuglement. L’exemple de ce qui est arrivé au royaume du Nord est pourtant éclairant : il a été prospère mais sa richesse n’a servi à rien. Un jour son ennemi a été plus fort et voilà tout.

Depuis l’origine des temps, c’est ce qui arrive, la domination est toujours provisoire et aucun peuple n’a jamais échappé à l’effondrement lorsque son tour est venu.

Ceux qui veulent faire taire Jérémie sont comme ceux qui cassent le thermomètre pour ne pas voir monter le mercure. L’infection les emportera avant qu’ils ne réalisent leur erreur. Jérémie, au contraire, indique la voie qui traverse tous les déserts : la confiance en une parole qui est donnée pour relever ceux qui tombent. Et elle le fait.