Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié

Tamié - Avril 2008

Ce qu'on peut en dire !
logo tamié

Chronique de l'Abbaye de Tamié
Avril 2008


Jeudi 3 : Dans le cadre de la semaine du développement durable, le préfet de Savoie s'invite à la Fromagerie et à la station de méthanisation : comment se débarrasser d'un produit polluant (le petit lait ou sérum), tout en produisant de l'énergie (du méthane pour chauffer l'eau sanitaire pour 60 personnes). Des membres du Conseil municipal, maire en tête se joignent à la délégation.

Samedi 5 : Henry Quinson nous présente son livre : Moines des cités, de Wall Street aux Quartiers-Nord de Marseille, éd. Nouvelle Cité, 2008. Avec l’accord de son évêque il s’est installé dans une cité HLM, vivant au milieu de voisins issus des pays du sud et pour beaucoup, de l’Islam. Il en est résulté la Fraternité Saint Paul, une communauté d’inspiration monastique. Elle est fondée sur sept piliers : célibat évangélique - prière quotidienne - logement en cité HLM - travail à temps partiel - accueil des voisins - entraide et rencontre - communion à l'Église locale. 

Dimanche 6 : Conférence de Père Abbé - La foi de Pâques n’est pas une simple croyance. Elle est ce don gratuit qui nous permet de faire l’expérience d’une rencontre personnelle avec le Christ. Toute la personne s’y trouve engagée. Il y a un avant et un après. Cette expérience reste personnelle à chacun et difficilement communicable. La foi chrétienne authentique, la foi de Pâques, suppose d’avoir fait l’expérience, d’une façon ou d’une autre, de la miséricorde et du pardon de Dieu. Je crois en la présence de quelqu’un qui m’aime personnellement, qui me pardonne et qui me permet d’exister dans la liberté. La foi me fait devenir vraiment fils dans le Fils unique et m’invite à grandir dans cette liberté. Elle m’ouvre un chemin, elle me met en route. Car cette liberté n’est jamais pleinement acquise.

Mardi 8 : Le diocèse de Lyon envoie à Fr. Raffaële le livre contenant les conférences de carême, dont la sienne sur la Miséricorde divine chez les Cisterciens. Dans le même ouvrage ce thème de la miséricorde divine est traité par des membres d’autres confessions religieuses (Judaïsme et Islam).

Samedi 12 : Fr. Cesare nous présente son Ordre des Camaldules : 1000 ans d’âge, mais bénéficiant d’un renouveau. Dans les années 1950 il y a eu la rencontre avec Thomas Merton qui voulait se faire Camaldule, ce fut le point de départ d’une fondation aux États-Unis, un ermitage en Californie et un monastère à Berkeley près de San Francisco ; après le Concile, Bede Grifflths les a orientés vers l’Inde. Ces nouvelles maisons leur a permis de porter un nouveau regard sur l’histoire de l’Ordre et sur le monde et à envisager une nouvelle théologie monastique.

Dimanche 13 : Conférence de Père Abbé - L’expérience de la miséricorde et du pardon nourrit notre espérance. L’espérance naît là où il n’y a aucun espoir humain de s’en sortir. L’Apocalypse est précisément le livre de l’espérance pascale : Christ est vainqueur et nous entraîne dans sa victoire. Saint Paul lors de sa conversion a fait l’expérience de la miséricorde infinie de Dieu qui lui a fait perdre toutes ses assurances. Il sait désormais en qui il met sa confiance, son espérance, au point de pouvoir se glorifier de ses faiblesses car c’est dans sa faiblesse qu’il expérimente la puissance de Dieu. Et, par là, son cœur s’est ouvert à la compassion.

Nouveau livre lu au réfectoire : de Jean-Luc Domenach, Comprendre la Chine d’aujourd’hui, Éd. Perrin, 2007. À partir de son journal tenu de janvier 2002 à novembre 2006 l’auteur relève les faits significatifs de la vie quotidienne chinoise, de ses rencontres pour brosser un tableau de la Chine aujourd’hui.  

Lundi 14 : Olivier Artus nous assure des conférences et des travaux de groupe pendant 3 jours, centrés sur la Torah. Dans les années 1960 les Bibles étaient pourvues d’introduction mettant particulièrement en relief  les étapes de la composition de chaque livre. Les conclusions paraissaient solides. 40 ans plus tard, plusieurs hypothèses se sont effondrées et cette piste de recherche ne semble pas donner suffisamment d’éléments valables pour la vie spirituelle des lecteurs. Actuellement les exégètes privilégient l’étude d’un texte en le prenant tel qu’il se présente, en fonction de sa place dans le livre, pour en comprendre le sens et tirer des enseignements. Dans cette session Olivier Artus nous présente les grandes lignes de son livre : Les lois du Pentateuque, Points de repère pour une lecture exégétique et théologique, Lectio divina 2005, Cerf, Paris 2005.

Mardi 15 : Pour la chaîne de télévision KTO catholique, Frère Raffaële de Tamié et Laurence Mellerin de Sources Chrétiennes enregistrent une séquence de 51 mn, diffusée le dimanche soir 4 mai dans la série La foi prise au mot sur Saint Bernard de Clairvaux.

Jeudi 17 : Des Frères brûlent dans la côte sous l’abbaye les branches des arbres qui ont été abattus. À la fin du mois le travail sera terminé et le résultat excellent, en contraste avec la parcelle voisine abandonnée à la végétation naturelle !

Dimanche 20 : Conférence de Père Abbé - La foi de Pâques est une rencontre avec le Ressuscité. La pratique de la lectio divina peut devenir une rencontre avec le Ressuscité : « Lorsque je lis les Écritures, c’est Dieu qui se promène avec moi dans le Paradis » écrivait st Ambroise. La Bible ne s’ouvre d’elle-même qu’à celui qui accepte de vivre dans son intimité. Il s’agit d’une lecture gratuite, paisible, mais qui exige un effort de réflexion, de méditation et qui débouche dans la prière et sur la mise en pratique de la Parole de Dieu.

Fr. Patrice nous exécute une démonstration de tri sélectif de nos différents déchets à répartir selon les containers appropriés.

Lundi 21 : Départ de Frère Raffaële pour Valserena et Boschi où il donnera une session sur AElred, abbé cistercien du XIIème siècle et auteur d’œuvres spirituelles traduites dans la collection Sources Chrétiennes.
Fr. Marco, père-maître et Fr. Nicolas notre novice se rendent à Cîteaux pour une session inter-noviciat sur la liturgie.

Mercredi 23 : De nouveaux meubles, sortis des ateliers Peissel de Frontenex, sont installés en salle de communauté pour recevoir les Beaux-livres. L’ensemble est d’un bel effet et l’odeur du chêne ciré est en harmonie. L’acoustique est devenue excellente pour la musique.

Mardi 29 : Entre deux jours de pluie nous célébrons les Rogations à l’heure de none, dans le jardin.