Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié

Chronique de Novembre

Trouvera-t-il la foi sur la terre ?

Chronique de l'Abbaye de Tamié
Novembre 2006

Jeudi 2 : Jour de prière pour les morts, la procession au cimetière se fait à l’office de none et à l’église bénédiction des tombes des anciens supérieurs morts en charge.

Vendredi 3 : Film du polonais Krzysztof Kieslowski : le premier épisode de 10 sur le Décalogue, Tu adoreras Dieu seul. « Un jeune scientifique calcule sur son ordinateur la résistance de la glace. Se fiant entièrement au résultat obtenu, il permet à son fils de patiner sur le lac gelé. La glace craque et l’enfant se noie : un événement fortuit a invalidé le résultat. Son père, accablé de remords, s’inculpe de la mort de son fils. La science est incapable de donner des réponses infaillibles; il n’est pas possible de tout prévoir : une force majeure est toujours susceptible d’intervenir… » Nous inaugurons ainsi une série de visionnements d’œuvres du même auteur, suivis de discussion avec M. Jacques Laurent de la Médiathèque de Chambéry pour apprendre à regarder un « film » (peut-on encore employer ce terme alors que le support physique n’est plus un « film » mais une galette).

Dimanche 5 : Père Abbé présente un document sur les Laïcs cisterciens. La 4ème rencontre internationale aura lieu à Huerta (Espagne) du 31 mai au 9 juin 2008. Il semble que ce mouvement spirituel a désormais une existence assez longue pour lui permettre de mieux définir son identité et de la proposer au discernement du Chapitre général qui se tiendra en 2008. Pour la préparer, chaque groupe de laïcs cisterciens est invité à entreprendre une réflexion sur son expérience, à clarifier les éléments qui fondent peu à peu son identité cistercienne et comment ces éléments de base peuvent affecter chacun dans tous les aspects de son expérience de laïcs.

Jeudi 9 : Réunion de communauté pour échanger des idées, des propositions sur l’aménagement de l’aile est : le plancher de la salle de formation est à refaire, la salle de polycopie est à aménager, comment profiter de ces interventions pour repenser l’ensemble de l’étage au-dessus du réfectoire ?

Samedi 11 : A l’occasion des trente ans de la revue, une Table du répertoire des pièces de Trirem – 1976-2006 en mise sur le site de l’Abbaye, au lieu d’être imprimée et envoyée aux abonnés.

Dimanche 12 : Une panne informatique à la Sotam oblige les vendeurs pendant plusieurs semaines à reprendre les anciennes habitudes pour calculer le montant des achats et rentrer ensuite les données au clavier pour la comptabilité et la gestion des stocks. On se rend compte des bienfaits de la technique quand elle ne fonctionne plus.

Jeudi 16 : Fr. Laurent nous présente une partie de la session qu’il a suivie à Aiguebelle : les relations épistolaires entre Augustin et Jérôme, elles furent difficiles, non seulement par les aléas des courriers, mais aussi par leur divergence d’interprétation de la Bible : théologique pour Augustin, littérale pour Jérôme, ainsi que par le caractère quelque peu explosif de l’ermite de Bethléem.

Samedi 18 : Fr. Jean nous rapporte ce que fut la rencontre de responsables de la pastorale des fidèles divorcés, remariés civilement. L’Église se veut proche de ces personnes en situation douloureuse et cherche à cheminer avec elles. Il n’est pas possible de donner à ces personnes l’impression que l’Église bénit leur nouveau mariage mais il faut manifester qu’elles restent à part entière membres de l’Église. L’Église prie avec elles et pour elles, elles ont leur place dans l’assemblée eucharistique, dans toutes les activités d’approfondissement de la foi et de service du prochain. La pastorale doit aider à grandir dans la compréhension et du sacrement du baptême et du sacrement du mariage qui conforment au Christ et à l’amour indéfectible qu’il porte pour son Église. « L’Église croit que ces personnes pourront obtenir de Dieu la grâce de la conversion et du salut, si elles persévèrent dans la prière, la pénitence et la charité. » (Exhortation apostolique Familiaris consortio de Jean-Paul II, 22 nov. 1981, n° 84) « Il n’y a aucun obstacle pour que les divorcés soit admis aux sacrements. Mais les divorcés remariés ne peuvent pas être admis à la communion eucharistique car ils se sont rendus incapables car leur état et leur condition de vie est en contradiction avec la communion d’amour entre le Christ et l’Église, telle qu’elle s’exprime et est rendue présente dans l’Eucharistie. Si l’on admettait ces personnes à l’Eucharistie, les fidèles seraient induits en erreur et comprendraient mal la doctrine d’ l’Église concernant l’indissolubilité du mariage. »

Dimanche 19 : Chapitre du matin : Vie  monastique  et  dialogue  interreligieux sous  le  signe  de  l’eschatologie - Résumé de l’article de  Christian SALENSON  dans Collectanea Cisterciensia 68 (2006) 105-116. La vie monastique a un rôle spécifique dans le dialogue interreligieux. La précarité de la communauté de Tibhirine lui a permis d’être accueillie par les musulmans. Quelle place occupent les autres religions dans le dessein de Dieu ? Les valeurs positives des Ordres religieux sont des signes de la présence de l’Esprit Saint.

Mercredi 22 : Nouveau livre au réfectoire : Callista, par J.H. Newman, traduction de Pierre Durand Ed. Pierre Téqui, 1992. « Brillante reconstitution de l’Afrique romaine du III° siècle, ce roman publié en 1856 nous entraîne dans l’aventure de la conversion de Callista au christianisme. »

Jeudi 23 : Videoprojection : épisode 2 de Décalogue : Tu ne commettras point de parjure. « Une femme découvre qu'elle est enceinte de son amant alors que son mari est gravement malade. Elle décide d'avorter mais le médecin tente de la raisonner. Étonnant face à face, entre ce docteur et la femme d'un grand malade, une femme dont on perçoit petit à petit sa situation pleine d'ambivalence et d'équivoque, entre deux chaises ou plutôt deux amants. » La discussion communautaire qui suit, aidée par M. Jacques Laurent permet de se rendre compte que les spectateurs voient certains détails et d’autres pas, qu’ils interprètent les mêmes éléments de façons différentes.

Dimanche 26 : Chapitre du matin : Père abbé dresse une image du Mouvement des fondations dans l’Ordre à partir de 1947. Il distingue 4 vagues : la première aux USA après guerre, la seconde vers l’Afrique, la troisième aborde l’Asie et l’Océanie, la quatrième en direction de l’Amérique latine. Les deux premières semblent très ralenties, les deux autres avancent. Certaines maisons sont très fécondes, d’autres peu ou pas.

Lundi 27 : RCF (Radio Chrétienne Savoie) diffuse chaque jour de la semaine 7 mn de méditation enregistré par 5 Frères de la communauté : lundi, Fr. Antoine, mardi - Fr. Bruno – mercredi, Fr. Amédée – jeudi, Fr. Alain – vendredi, Fr. Patrice.

Père Abbé part pour une visite d’amitié à ND des Neiges, notre maison fille.

Mardi 28 : Il n’y a pas eu d’automne aussi chaud depuis 1950.

Mercredi 29 : Deux jours de formation à l’informatique : stage organisé par École supérieure de commerce de Chambéry, 5 frères se perfectionnent sur le programme de calcul Excel. La semaine prochaine deux autres groupes s’initieront au traitement de texte et plus tard, au courrier électronique. Le but est de rendre les Frères polyvalents pour que d’éventuels changements d’emploi ne soient pas rendus trop ardus par manque de maîtrise de l’instrument informatique.