Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié

Chronique de février 2007

C'est maintenant le temps favorable !

logo tamiéChronique de l'Abbaye de Tamié
Février 2007

C'est aujourd'hui le moment favorable !

Vendredi 2 : Fr. Ginepro nous présente l’ensemble qu’il a réalisé pour le tabernacle de l’oratoire de l’hôtellerie, en pierres taillées avec inscriptions en hébreu, en latin et en grec, ainsi qu’en arabe et un coffret en fer finement travaillé, c’est du bel ouvrage.

Samedi 3 : L’orgue est en réparation par Pascal Quoirin : le sommier du haut avait été réparé car il était fendu. C’est au tour de celui du bas. De plus le jeu dont les tuyaux étaient en montre au niveau de l’organiste sera changé car il était trop brillant, peu utilisable pour les accompagnements et sera remplacé par un jeu de flûte, à tuyaux de bois. Le travail pourrait être terminé fin mars.

Mardi 6 : Une douzaine de supérieurs de maisons de l’Ordre formant la Réunion régionale Europe-Israël se réunissent dans nos murs. Le soir au chapitre des membres interviennent à tour de rôle pour nous présenter leur communauté.

Jeudi 8 : Jour de désert. Fr. Bruno et Fr. Antoine se rendent à Cîteaux pour une session sur le thème : La vie cistercienne, désir de Dieu à l’écoute de saint Benoît et de saint Grégoire le Grand, ouverte aux deux Ordres, avec participation de germanophones.

Mardi 13 : Dom Victor participe à la réunion des supérieurs de monastères du diocèse avec notre évêque chez les Sœurs de Bethléem à Pugny, au-dessus d’Aix-les-Bains.
Fr. Philippe est opéré du cœur à Lyon. L'évolution est normale.

Jeudi 15 : Vidéo projection : Résistance et Pardon, le témoignage de Maïti Girtanner – Le texte a été transcrit dans le livre lu récemment au réfectoire. Elle-même vient de publier son livre intitulé "Même les bourreaux ont une âme" aux éditions CLD.

Vendredi 16 : Nicolas entre comme regardant pour 3 mois.
Décès le matin de Mgr Marcel Godard, l’âge en est la cause. « Père Marcel Godard a écrit pour tout public, que ce soit pour des enfants, pour des jeunes, pour des chorales d’adultes, pour des chœurs de moines ou de moniales, pour des grands rassemblements, pour des musiciens professionnels. Il atteint tout le monde par une musique à la fois exigeante et populaire, simple et complexe, fluide et robuste, terrienne et spirituelle. Son souci de servir la liturgie post-conciliaire a été un de ses grands objectifs de musicien-prêtre. Si son ministère passe par la musique, on peut dire que la musique passe par son ministère et devient par là évangélisation et témoignage de foi. » (Henri Dumas)
Journée de chant avec Laurent et Henri.

Dimanche 18 : Au chapitre du matin Père Abbé nous livre le message du Pape pour le Carême : « Ils regarderont celui qu’ils ont transpercé ». « Le terme agapè indique l'amour désintéressé de celui qui recherche exclusivement le bien d'autrui; le mot eros désigne l'amour de celui qui désire posséder ce qui lui manque et aspire à l'union avec l'aimé. L'amour de Dieu est aussi eros. Dans l'Ancien Testament, le Créateur de l'univers montre envers le peuple qu'il s'est choisi une prédilection qui transcende toute motivation humaine. L'eros fait partie du coeur même de Dieu : le Tout-puissant attend le "oui" de ses créatures comme un jeune marié celui de sa promise. Malheureusement l'humanité, séduite par les mensonges du Malin, s'est fermée à l'amour de Dieu, dans l'illusion d'une impossible autosuffisance. Sur la Croix, l'eros de Dieu se manifeste à nous. Eros est cette force "qui ne permet pas à l'amant de demeurer en lui-même, mais le pousse à s'unir à l'aimé". Existe-t-il plus "fol eros" que celui qui a conduit le Fils de Dieu à s'unir à nous jusqu'à endurer comme siennes les conséquences de nos propres fautes ? »

Nouvelles au chapitre du soir : - La Côte-d’Ivoire vit toujours dans l’insécurité, la misère augmente ; la Guinée est un pays ruiné ; la détresse des sans-papiers est très grande en France. L’abbé Jean-Pierre Ningaïna prêtre tchadien a fait une étude sur le catholicisme dans son pays, il montre le dynamisme de cette Eglise et en même temps l’ampleur de la tâche d’évangélisation à mener. Les évêques se sont fixés trois stratégies pastorales : l’inculturation de l’Évangile avec l’esprit du synode pour l’Afrique de 1994 dans le sens d’Église Famille-de-Dieu, les formations à tous les niveaux et la prise en charge de l’Église par les chrétiens.

Lundi 19 : Les primevères fleurissent dans le gazon devant le réfectoire, elles seront bientôt recouvertes par la neige.

Mercredi 21 : Entrée en carême – « La conversion du cœur se situe non dans les signes, mais dans la façon de vivre. » «  C'est maintenant le moment favorable, c'est maintenant le jour du salut. » (2 Co 6, 2)

Dimanche 25 : Nous commençons au réfectoire : Le curé d’Ars, un saint dans la tourmente, Jean-Jacques Antier, Éd. Perrin, 2006.

Mercredi 28 : Fr. Nathanaël charge un camion frigorifique qui transporte des produits haut-savoyards vers Paris, pour le Salon de l’Agriculture : jeudi voyage jusqu’à la capitale, vendredi installation et samedi début des « festivités », Vincent et Claude le soutiennent.

Extrait d’un sermon pour l’Épiphanie d’Aelred, abbé cistercien du 12ème siècle : « Au moyen d’expressions élégantes et recherchées, les savants de ce monde présentent des faits de peu d’importance : les victoires des rois, les exploits des héros ou le cours des astres et la position du monde. » Le chroniqueur de Tamié en est loin !