Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié

Chronique - Février 2012

Abbaye de Tamié

Chronique de l'abbaye de Tamié
Février 2012

Jeudi 2 : La Chandeleur : le Seigneur rencontre son peuple dans son temple, mais seuls des petits et des simples le reconnaissent.

Nicolas Sena est accueilli en communauté comme postulant. « Tu fais un cadeau au Seigneur. Tout ne sera pas facile, mais le Seigneur te comblera ! »

Don Marco Guarneri, au terme de son séjour nous remercie pour les 2,5 mois passés avec nous. Il a été marqué entre autre par le silence qui devient prière et se transforme en chant qui envahit l’esprit et donne la joie. Il retourne dans son diocèse de Plaisance et demandera à son évêque une nouvelle obédience. Il était jusqu’alors curé de paroisse et père spirituel des séminaristes qui sont 40 dont 13 du diocèse.

Samedi 4 : La bénédiction abbatiale de dom Ginepro est conférée par Mgr Ballot, archevêque de Chambéry.

            bénédiction abbatiale

Tout est organisé pour que les Frères soient libres pour l’office liturgique et disponibles pour l’accueil des invités ensuite. Tout se passe au mieux grâce à une organisation précise, à une bonne collaboration des Frères et de nos nombreux amis. La société Viret s’occupe de l’intendance pour le buffet. La température extérieure est sibérienne et certains ont hésité à monter à Tamié.

Mardi 7 : Nous fêtons Fr. Patrice à l’occasion de son 70ème anniversaire. Comme il s’occupe de beaucoup de secteurs, avec compétence et beaucoup de générosité, nous soulignons particulièrement l’événement au réfectoire et dans nos prières.

Jeudi 9 : Alicia Scarcez de l’Université libre de Bruxelles, travaillant pour sa thèse sur la musique primitive de Cîteaux a étudié l’antiphonaire de nos archives qui était daté d’avant 1174 puisqu’il ne comportait pas l’office de saint Bernard. Elle a identifié d’autres manuscrits du même type dont l’un, dans une autre abbaye comportait une partie des pages manquantes dans celui de Tamié. De plus des corrections ont été réalisées sur les deux, correspondant à la réforme du chant cistercien datant de 1140. Ces deux pièces gardent trace de l’office tel qu’il avait été élaboré par nos fondateurs.

Antiphonaire cistercien Archives de Tamié Ms 6 - Folio 8 avec traces de grattages

Samedi 11 : Fr. Ginepro se rend chez notre Fille l’abbaye Notre-Dame des Neiges pour une prise de contact avant une visite régulière.

Au chapitre du soir Fr. Didier nous prépare au 50ème anniversaire de l’ouverture du concile. A cette occasion le pape va lancer « l’année de la foi ». Les changements dans la vie monastique ont portés sur une foule de détails de la vie quotidienne et surtout sur la liturgie pour permettre de retrouver l’essentiel en profondeur : « suivre le Christ », comme le demande saint Benoît dans sa règle.

Mardi 14 : Le conseil presbytéral tenu à Myans est le premier auquel participe dom Ginepro.

Les vitres du cloître sont couvertes de givre depuis dix jours, ce qui n’arrive pas tous les ans.

Mercredi 15 : Un groupe de jeunes encadrés par des prêtres de Cahors, dont Florent, frère de notre Fr. Gaël est à Saint-Benoît. Un après-midi tous nous aident à débarrasser notre grenier au-dessus de l’hôtellerie.

Jeudi 16 : Reprenant la grande tradition trappiste des « conférences » où chaque moine présentait à la communauté quelques points de ses lectures, Fr. Antoine nous dit combien et pourquoi le livre du Cardinal Martini « Mon jardin secret, méditation sur la prière » l’a intéressé. Sentons-nous la nécessité « d’apprendre à prier » ? Le but de la prière, comme celle de Jésus, est de faire la volonté de Dieu. « Père entre tes mains je remets mon esprit », c’est le sommet de la prière. Pour y entrer, il est souhaitable de commencer par un moment de silence absolu.

lithographie fulgence blériot

Lithographie de P. Fulgence Blériot, vers 1854 intitulé : La conférence.

Dimanche 19 : Après vêpres Augustin, lycéen en terminal du lycée St-Jean-Hulst de Versailles entre en communauté pour y vivre 5 jours, dans le cadre de la catéchèse, pour une découverte de la vie monastique. Les années précédentes d’autres jeunes venant du même lycée avaient vécu ce type d’expérience.

Lundi 20 : Madeleine Léna nous donne 8 conférences sur Blaise Pascal et 3 heures de travaux en groupe réduit. Ce laïc du 17ème siècle voulait suivre l’injonction de saint Pierre : « Vous devez toujours être prêts à vous expliquer devant tous ceux qui vous demandent de rendre compte de l’espérance qui est en vous ; mais faite-le avec douceur et respect » (1P 3, 15-16). Pascal s’est adapté à la culture des personnes auxquelles il s’adressait, mais son message continue d’être actuel. À partir du Mémorial, des Pensées principalement, Sr Marguerite nous présente cet auteur spirituel qui fut aussi scientifique et philosophe.

Mercredi 22 : Comme il n'y a pas de fabrication à la fromagerie, les ouvriers cassent les épis supportant les planches à fromages qui seront désormais posées sur des étagères  à roulettes pendant les huit premiers jours de soins à l'eau salée. Ceci devrait faciliter la manutention et le nettoyage des murs et de la voûte.

epis cassés

Les épis en ciment sont cassés

Jeudi 23 : Fr. Laurent va profiter d’une cure de thalassothérapie pour soigner ses douleurs de dos, jusqu’au 9 mars.

Samedi 25 : Le Salon de l’Agriculture s’ouvre à Paris. Fr. Nathanaël et Vincent avaient déjà procédé au déménagement du matériel nécessaire en temps voulu. Le tout est bien rôdé, ainsi que les aides des bénévoles pour tenir le stand et pour la vente.

Dimanche 26 : Mgr Ballot est dans nos murs pour 24 heures mensuelles de récollection.

Lundi 27 : Dom Louis-Marie, abbé du Barroux (Vaucluse) et deux de ses Frères nous font l’honneur d’une visite d’amitié. Dom Ginepro, selon la Règle de notre Père saint Benoît rompt le jeûne pour les accueillir à l’hôtellerie et il invite Mgr Ballot à se joindre à leurs agapes.

Notre évêque nous lit au chapitre du soir quelques lettres qu’il a reçues des confirmants. Elles sont de grande profondeur. Les jeunes se posent des questions et sont heureux qu’on les écoute pour les aider à cheminer. Le diocèse organise un « Pèlerinage de l’espérance » à Lourdes pour les personnes en précarité, avec accompagnateurs en juillet prochain.

Mardi 28 : Un comité se réunit pour le réaménagement du préau après les travaux de réfection des façades. La vasque en pierre vient de l’ancienne abbaye de Bonnevaux près de Vienne en Dauphiné, celle-là même qui envoya les premiers moines à Tamié en février 1133.

Mercredi 29 : Les moniales de Valserena (Italie) nous donnes des nouvelles des Soeurs en Syrie   - De nombreux membres de l’Ordre nous demandent de leurs nouvelles. Nous désirons faire savoir qu’elles vont bien, mais que des combats s’annoncent dans leur zone. Actuellement il y a trois sœurs sur place et deux à Valserena qui attendent de pouvoir repartir. Nous demandons la prière des frères et des sœurs de l’Ordre.

 
Plus par moins
Photos et légendes de Frère Didier
Février 2012

Belle neige…   neige de février

et grand froid…   montagne enneigée

pour la Bénédiction abbatiale du 4 février   bénédiction abbatiale


bien fleurie   fleurissement

fleurissement de l'ambon


Dom Ginepro donne le baiser de paix à tous ses frères,

dom ginepro et père claude


du plus ancien au plus jeune.

dom ginepro et frère nicolas


Après une vibrante allocution,allocution de dom ginepro

repas avec nos hôtes dans le monastère.rpas fraternel


Frère Patrice fête ses 70 ans

70 ans   frère patrice


chantier du magasin

Le chantier du magasin se poursuit malgré le froid.


augustinAugustin, lycéen en stage parmi nous…

marguerite léna

profite des enseignements de Marguerite Léna sur Pascal.


Au réfectoire, nous terminons a lecture du témoignage de Mgr Joseph Doré.
joseph doré


Douce Marie,

garde tes enfants, tes frères et sœurs, tes amis,

dans la paix de la contemplation,

et dans la ferveur de l’humble service de tous les jours !