Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié

La Grâce-Dieu de l'intérieur

Cartes postales anciennes
blason grâce-dieu
Cartes postales anciennes
La Grâce-Dieu au temps des moines - 1844-1909

L'intérieur de la Grâce-Dieu

grâce-dieu - tamié

 Une cloison séparait l'église en deux - La partie arrière réservée aux Frères convers qui ne suivaient pas l'intégralité des offices - Le choeur des moines avec les stalles et l'autel.




Dans la partie réservée aux Frères convers
un autel particulier était surmonté des reliques de saint Pierre de Tarentaise.



grâce-dieu - tamié

Père Fulgence Blériot a dessiné la châsse et son contenu :
la jambe gauche, un ciboire, une mitre.



grâce-dieu - tamié

Le choeur des moines
Cette partie de l'église fut reconstruite entre 1845 et 1849.
Au centre une statue de la Vierge Marie de 2,40 m de haut.
De chaque côté deux autres saints. Ces dernières s'étant révélées être en plâtre, sans grand style furent enlevées lors d'une restauration postérieure.


grâce-dieu - vierge - tamié

La statue de la Vierge fut emportée par les Moines
lors de leur déménagement pour la Savoie.


Elle présidait dans l'église de Tamié.
Elle semblait de taille disproportionnée dans le choeur de Tamié.
Plus tard elle fut confiée aux moniales de la Grâce-Dieu.
Elle se trouve dans l'église de la Grâce-Dieu, dans la nef des fidèles, à gauche sur le sol.


grâce-dieu - tamié

L'orientation de l'église fut modifiée par les moniales.
Elles installèrent une statue de la Vierge Marie de dimension restreinte.
L'autel fut placé à l'arrière pour permettre au prêtre d'y avoir accès sans avoir à rentrer dans la clôture réservée aux moniales.



grâce-dieu moniales

Le stalles n'ont pas changé de place, mais l'autel se trouve au fond, derrière les grilles.
Plus tard les moniales ont remis l'autel à la place primitive
et les deux grosses statues ne furent pas remplacées.

 - - - - - - - - - - - - - - -

grâce-dieu - tamié

La salle du chapitre des moines



grâce-dieu - tamié

Le réfectoire des moines.
La chair permettait au lecteur de se faire entendre.
Il lisait pendant tout le repas.
Avant 1909 l'éclairage était électrique.
Les suspensions des lampes à pétrole ont été conservées.




grâce-dieu - tamié

La fromagerie à la Grâce-Dieu ne fut lancée que vers 1908 pour la vente à l'extérieur.
Le propriétaire qui a remplacé les moines a continué cette industrie.


grâce-dieu - tamié

Le fromage était fabriqué sous forme de petites meules de moins de 2 kg, alors que le produit local : le gruyère de comté pesait plusieurs dizaines de kg, comme les deux en bas à droite.