Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié

Tamié depuis 1909

logo de tamié
Tamié depuis 1909




Les moines avaient vendu leur propriété de la Grâce-Dieu en avril 1909 et étaient partis en octobre. Ils pensaient pouvoir s'établir dans l'abbaye d'Hautecombe sur le bord du lac du Bourget. Ce ce fut pas possible. Ils restèrent donc à Tamié. Le titre abbatial de la Grâce-Dieu fut transféré à Tamié par un bref du pape en 1911.

Les difficultés furent grandes.

La venue de dom Alexis Presse comme supérieur puis comme abbé fut un événement important pour la communauté. Au dire de Dom Jean-Baptiste Chautard, dom Alexis releva Tamié "au point de vue temporel, au point de vue personnel, au point de vue spirituel".

Les bâtiments ont subit de multiples transformations au cours du XXème siècle.

Le concile Vatican II a été l'occasion de modifier profondément la liturgie monastique pour l'adapter au français.

L'afflux progressif de demande de séjour à l'hôtellerie du monastère par des personnes de l'extérieur rendit indispensable l'aménagement de locaux adaptés et mis aux normes de sécurité. Ce fut une suite de chantiers de rénovations et de constructions à partir de 1988.

"On pourrait dire bien des choses en variant le ton", mais "l'essentiel est invisible pour les yeux".

L'histoire officielle donne quelques précisions, en format .doc ou en format .pdf