Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié

Bela JUST - Masken


 

 

 

 

 

 

Masken - de Bela JUST, roman traduit en allemand

 

Jaquette du livre Masken - Traduit de l'allemand par Fr. Amédée.

Né à Budapest en 1906, Béla Just appartient à ces écrivains hongrois qui, après la prise du pouvoir par les communistes, renoncèrent à vivre dans leur pays et à occuper un poste officiel, à cause de leur foi et de leurs convictions personnelles. Depuis 1946 et jusqu'à sa mort, survenue prématurément en 1954, il choisit lui-même de s'exiler en France. Les livres de Béla Just sont très étroitement liés à son destin, à son chemin de vie et à ses expériences personnelles. Ils sont témoins d'un esprit entêté qui s'interroge inlassablement sur son existence, sur celle de ses contemporains et de ses coreligionnaires. Comme homme, Just est honnête, sincère et sans compromis dans ses opinions, sévère et impitoyable envers lui-même. Son oeuvre littéraire est empreinte de sensibilité mais dépourvue de toute sentimentalité. Ses dons d'observateur critique et ses exposés qui sont parfois d'une ironie cinglante, portent la marque de son authentique témoignage chrétien. En même temps fidèle et réaliste dans sa description de la misère sociale et morale, Béla Just lève le voile sur ces abîmes de l'humanité sans s'attaquer inutilement au problème du mal et du péché. Derrière les ombres et les souffrances de la vie se profilent le sens du sacrifice, la rédemption et la foi en Dieu. Avec son génie et son talent de narrateur, Béla Just a enrichi, quant à son essence, le roman religieux contemporain.