Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié
Navigation

Billet du jour, vendredi 16 novembre

2 Jn 1-9

Moi, l’ancien, à la Dame élue de Dieu, et à ses enfants, que j’aime en vérité – non pas moi seul, mais tous ceux qui connaissent la vérité –, à cause de la vérité qui demeure en nous et qui sera avec nous pour toujours.

Avec nous seront la grâce, la miséricorde, la paix, de la part de Dieu le Père et de Jésus Christ, le Fils du Père, dans la vérité et dans l’amour. J’ai eu beaucoup de joie à trouver plusieurs de tes enfants qui marchent dans la vérité selon le commandement que nous avons reçu du Père.

Et maintenant, Dame élue, je t’adresse une demande : aimons-nous les uns les autres. – Ce que je t’écris là n’est pas un commandement nouveau, nous l’avions depuis le commencement.

Or l’amour, c’est que nous marchions selon ses commandements. Tel est le commandement selon lequel vous devez marcher, comme, depuis le commencement, vous l’avez appris.

Beaucoup d’imposteurs se sont répandus dans le monde, ils refusent de proclamer que Jésus Christ est venu dans la chair ; celui qui agit ainsi est l’imposteur et l’anti-Christ. Prenez garde à vous-mêmes, pour ne pas perdre le fruit de notre travail, mais pour recevoir intégralement votre salaire. Quiconque va trop loin et ne se tient pas à l’enseignement du Christ, celui-là se sépare de Dieu. Mais celui qui se tient à cet enseignement, celui-là reste attaché au Père et au Fils.

 

 

Ces lignes font partie de celles qui mettent certains lecteurs mal à l’aise, elles paraissent témoigner d’une forme de sectarisme qui fait ce que font tous les sectarismes : distinguer les proches que l’on doit aimer et les ennemis dont il faut au minimum se méfier.

Mais l’apôtre renvoie à Jésus Christ, venu dans la chair. C’est donc au sein de l’histoire concrète de celui qui a été envoyé dans le monde – dans la chair est-il dit ici – que se trouveront les repères de la communauté. Elle n’est pas refermée sur elle mais elle ne vit qu’en référence à un autre qui témoigne de l’amour de Dieu pour le monde.