Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié

Chronique Octobre 2013

De l'abbaye de Tamié
logo de tamié
Chronique de l'abbaye de Tamié
Octobre 2013

Pour saint Benoît, l’abbé a un rôle d’enseignant au sein de la communauté, il nous commente la Règle, développe des sujets de son choix et peut faire appel à des Frères ou à des personnes de l’extérieur. Tout au long de ce mois nous avons pu noter diverses réflexions.

* Dans le prologue de la Règle, saint Benoît nous prévient d’écouter et de faire, la pratique donne du poids à la parole. Il faut quelqu’un pour dire, pour transmettre d’une intelligence à une autre, d’une époque à une autre, selon le charisme de chacun, mais tous se doivent de pratiquer ce qu’ils ont compris. Passer du dire au faire n’est pas facile. Dieu est patient envers nous. Et nous envers les autres ?
* Saint Benoît dans la Règle prévient que la vie est un combat dont l’issue est incertaine, il nous faut demander la grâce. Il n’y a rien de dur ni de pénible, mais il y a des efforts à faire. La persévérance portera des fruits. Il faut courir avec la douceur de l’amour.
* Saint Benoît considère plusieurs catégories de moines : les ermites qui ont appris à combattre au sein d’une communauté et qui peuvent passer au combat singulier du désert, c’est une démarche reprise par certains ordres bénédictins comme les camaldules comportant des moines en communauté et des ermites à proximité. Par contre les sarabaïtes et les gyrovagues n’en faisant qu’à leur tête ne sont pas appréciés par Benoît qui légifère dans sa Règle pour la race très forte des cénobites, ceux qui militent dans un monastère, sous une règle et un abbé. De quelle race de moine je suis ? La Règle nous aide à voir plus clair.
* C’est plus par des actes que par des paroles que l’abbé (et chacun) aura de l’influence. Les mots ne sont pas que du vent, le Christ est un maître qui enseigne. Ce qui fait l’homme, c’est une parole dans un corps. L’abbé doit être celui qui donne chair à la parole.
* La vie contemplative n’est pas de tout repos, la recherche de Dieu est un combat.
* Le dimanche 20 est la journée de la Mission universelle de l’Église, le peuple de Dieu a besoin d’une nouvelle évangélisation. Notre communauté se sent concernée par la prière, par une vie plus authentique : être ce que nous sommes, croire à notre vocation. Notre vie est paradoxale, difficile à comprendre par d’autres, à justifier en parole, c’est notre vie elle-même qui en est l’explication. Cette mission ne supporte pas la médiocrité, vivre en communauté avec nos différences pour nous évangéliser mutuellement. Le sens de la vie ne se réduit pas au faire, mais au bien-faire.
* Pour commenter le chapitre 2 de la Règle concernant l’abbé, dom Ginepro demande à des frères de s’essayer à cet exercice. C’est assez redoutable de se situer comme moine face à son abbé, à travers le miroir de la Règle : comment je lui permets de tenir pour moi la place du Christ ? La Règle précise qu'il faut passer par l’abbé pour découvrir la volonté du Christ sur soi. L’abbé est père : il engendre et veille sur la croissance, le développement de la vie.
* Quelle sorte d’homme doit être l’abbé ? Celui de la communion au sein de la communauté. Mais aussi quelle sorte d’homme doit être le moine pour ses frères ?

* L’analyse de la situation de la Syrie est très différente par ceux qui y vivent ou l’ont fuit et les médias des pays occidentaux dont l’objectif est le maintien de leurs approvisionnements en pétrole. Nous avons beaucoup de mal à comprendre la situation et le risque est grand de simplifier en séparer les "bons" des "méchants". Les chrétiens syriens ont le sentiment que le président Al-Assad est le moins pire pour l’instant. Les « rebelles » sont des musulmans intégristes qui imposeront leur loi s’ils sont vainqueurs et les chrétiens seront écrasés.

Vendredi 4 : La saint François est la fête onomastique de notre Père abbé, Franco pour l’état civil et Francesco par le baptême.

Samedi 5 : Père abbé se rend à Chalais avec Père Amédée, invités pour les 50 ans de cette communauté dominicaine avec laquelle nous entretenons des liens d’entraide et d’amitié.

Lundi 7 : Nous fêtons les 60 ans de Fr. Nathanaël.

Arrivée du premier chargement de bois déchiqueté, il faudra trois camions pour remplir le silo et quatre fois ce volume pour passer l’hiver.

bois déchiqueté    silo-bois-9.jpg

Samedi 12 : Père Bernard de Mokoto qui était moine à Tamié quand il fut envoyé dans cette communauté, arrive pour quelques temps ici avant de passer par l’abbaye belge de Scourmont et repartir en novembre pour le monastère de Mokoto, dans la région des Grands Lacs, en Rép. Dém. du Congo.

Pierre demande à entrer en communauté comme regardant, avec l’intention de mieux connaître la vie monastique et expérimenter comment ce genre de vie correspondrait à ses aspirations profondes. C’est une démarche peut compléter un « séjour-découverte » parmi nou

Dimanche 13 : Fr. Jean-Pierre participe à une rencontre des membres du DIM (Dialogue inter monastique) à Cîteaux jusqu’à samedi.

Le pape François consacre le monde au cœur immaculé de Marie.

Mardi 15 : Fr. Nathanaël nous initie à l’utilisation du calendrier d’Outlook comme moyen de signaler nos absences.

Mercredi 16 : La nouvelle chaudière à bois est allumée, il reste encore quelques petites interventions techniques, le résultat est satisfaisant pour l’instant, mais il faudra une année pour maîtriser pleinement les réglages selon les différents situations météorologiques. Notre Frère Benjamin a suivi cette installation de très prêt avec beaucoup de compétence.

noixL’opération-noix à Giez dure 3 jours, de quoi en ramasser un millier de litres ce qui donnera environ 300 kg une fois secs, de quoi tenir toute l’année. Nous sommes toujours aussi bien accueillis par Madame de Chevron-Villette qui nous propose depuis plus de 30 ans de profiter des fruits de son verger. Nous lui en sommes très reconnaissants.

Jeudi 17 : Fr. Bruno à l'abbaye bénédictine de La Rochette travaille deux jours avec les chantres de communautés contemplatives sous la conduite de l’abbé Henri Dumas qui fêtera ses 80 ans le 28 octobre.

Samedi 19 : Fr. Marco responsable de l’accueil des groupe de jeunes dans notre maison Saint-Benoît et accompagnateur pour les hôtes, est invité à Myans à une rencontre autour de la pastorale du tourisme.

Fr. Philippe nous fait apprendre deux nouvelles mélodies d’hymnes dont nous utilisons les textes depuis longtemps.

Dimanche 20 : Hugues et Pierre, deux lycéens St-Jean Hulst de Versailles participent jusqu’à jeudi à la vie de notre communauté. Depuis plusieurs années cette proposition est présentée aux participants à la catéchèse de cette école.

Lundi 21 : Mgr Ballot prend une journée de repos à Tamié. Il prendra le temps de nous présenter quelques nouvelles du diocèse. Il va confirmer 70 adultes en commençant par trois prisonniers à Aiton le 23 novembre et le lendemain à la cathédrale en soulignant la continuité de la célébration. Il relève le rôle des grands-parents dans la transmission de la foi, il faut que les anciens osent parler aux plus jeunes de ce qui les fait vivre en profondeur.

Mardi 22 : Dom Ginepro se rend à Pugny pour la rencontre des supérieur(e)s de communauté contemplatives avec notre évêque, le père Jean Bianchi, responsable diocésain de la vie religieuse, la prieure du Carmel de Chambéry, la supérieure des sœurs de Bethléem à Pugny, la supérieure administratrice des bénédictine de La Rochette et l’après-midi M. Franco Riva (alias dom Ginepro) est convoqué à la préfecture pour recevoir, avec une cinquantaine d’autres (anciens) étrangers la charte de naturalisation française. Le préfet souligne les droits et les devoirs qui sont désormais ceux qui peuvent bénéficier de cet honneur.

Jeudi 24 : Fr. Benjamin fait le point sur la nouvelle chaudière à bois. Pour une même production de chaleur le volume le fioul est équivalent au 1/10 de celui du bois, mais le prix est de 4/1. Il nous sensibilise aussi sur la nécessité de réaliser des économies d'énergie, sujet de grande actualité. Nous n’avons pas à Tamié la possibilité de cultiver une plante destinée à fournir de l’énergie. Nous avons passé un contrat avec une entreprise locale pour nous fournir le produit assez abondant dans notre région largement boisée.

chaudière

La chaudière avec les deux vis d’Archimède sur la gauche alimentant le foyer depuis le silo

tableau électrique

Le tableau électrique

Vendredi 25 : Les travaux d’isolation par l’extérieur du chalet Sainte-Marie sont terminés, il reste la pose de nouvelles fenêtres, opération qui se révélera quelque peu laborieuse.

Samedi 26 : Une rencontre est organisée autour de notre évêque, avec Gérard Verdier, prêtre du diocèse de Dijon comme intervenant, des membres de la pastorale de la famille, ainsi que nos Frères Bruno et Jean et des couples divorcés remariés. Certains soulèvent le manque parfois de préparation sérieuse au mariage, cause d’échec possible. Un chemin de réflexion peut être ouvert à partir de l’identité de baptisé, mais comment procéder si l’un des partenaires ne l’est pas ? Une « bénédiction » par un prêtre à des couples qui veulent se remariés risque d’entretenir une confusion. Cette réflexion est au cœur de ce qui fait la douleur des couples vivant cette situation.

Lundi 28 : Quentin commence parmi nous un séjour-découverte de 4 jours. « Le rythme de vie des moines, c’est pas évident ! »

Après une initiation à une œuvre musicale le mois passé (Le Messie de Haendel) c’est Mme Marie-Françoise Hude d’Annecy, ancienne élève de l’École du Louvres, qui nous apprend à lire une peinture à partir d’oeuvres d’artistes variés.

M. Philippe Broillet présente une nouvelle tranche d’enrichissement du livre de BJ Martin Histoire des moines de Tamié et de quelques autres, paru en 1982. La partie depuis les origines de Tamié, jusqu’à la Révolution devrait être révisée pour la fin de l’année. Pour les chapitres relatant le retour des moines en 1861 jusqu’à nos jours le peu de documents nouveaux est compensé par l’abondance permettant de porter un regard différent.

Jeudi 31 :Les premiers malaises bénins de l'hiver font leur apparition.

Notre magasin désire reprendre la vente en ligne à partir du site de l’abbaye. Le Crédit agricole propose un kit pour ce service avec payement sécurisé. Ceci devrait être opérationnel vers la fin du mois de novembre.

 

 Plus par moins

la belle-Étoile


l'étang


héron


60 and de frère nathanaël                  60 ans de fr. nathanaël
60ème anniversaire de Fr. Nathanaël


Compositions florales de Frère Didier


composition 1

composition 2


composition 10


composition 11


composition 12