Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié

Chronique Février 2011

Abbaye de Tamié
chaldeleur
Chronique de l'abbaye de Tamié
Février 2011

 


rené rémondMardi 1 : Nous commençons au réfectoire le livre : René Rémond Une mémoire française, entretien avec Marc Leboucher ; Desclée de Brouwer, 2002, 232 pages.
« Analysant les crises de société comme des événements fondateurs, en particulier mai 1958 et mai 1968, vécu de près à l’université de Nanterre, René Rémond s’interroge sur le destin de la politique au cours des années 1980-1990, marquées par la montée de l’individualisme et la crise du collectif. Il revient les liens que notre société entretient avec le fait religieux. Traversant les grandes étapes de l’histoire contemporaine, de 1918 à nos jours, René Rémond nous offre à la fois un grand livre de mémoire et une réflexion sur notre histoire commune. »

vierge - arcabasMercredi 2 : La fête de la Chandeleur est celle de la vie consacrée. Pour célébrer l'événement Geneviève qui nous offre une abondance de crêpes. Grand merci !

Arcabas installe le tableau de la Vierge à l’enfant dans notre église qui est bénit au cours de l’office de sexte. Il emporte le chandelier en bois qui a servi à confectionner les moules pour ceux en bronze, il le peindra en vue de l’installer devant notre nouvelle Vierge du Salve. L’artiste ainsi que son épouse participent à notre repas communautaire.

Jeudi 3 : Mgr Philippe Ballot a participé à Chambéry-le-Haut à une marche chrétiens et musulmans pour manifester contre les récents massacres et attentats de Bagdad et Alexandrie contre les chrétiens. Le centre culturel musulman avec la paroisse se sont mis d’accord pour dire ensemble qu’on est contre toute instrumentalisation de la religion à des fin de mort. Des personnes du conseil municipal, des représentants de la communauté juive, des protestants y ont aussi participé.

L’hôtellerie rouvre, mais les travaux n’étant pas terminés, les retraitants, en nombre limité, prendront leur repas dans un parloir.aulps - delerce

Arnaud Delerce nous offre un exemplaire de sa thèse : Une abbaye de montagne Sainte-Marie d’Aulps, son histoire et son domaine par ses archives, édité par l’Académie chablaisienne, 2011, 316 pages, avec un CD-Rom donnant l’édition de 663 pièces entre 1097 et 1307, perdues et retrouvées du chartrier de cette ancienne abbaye cistercienne. Ceci laisse espérer que les archives de Tamié pourraient bénéficier de semblable découverte, à condition de chercher : une piste existe du côté des Archives d’État de Turin.

Samedi 5 : Notre Frère Maurice rejoint sa communauté à Tamié pour une dizaine de jours. Il nous parlera de sa vie à Boscodon avec des confrères et consoeurs dominicains.

Au Congo démocratique, depuis le 18 janvier les moines de Mokoto sont revenus dans leur monastère abandonné sous la menace en mai 1996. Les 90 km de piste pour remonter depuis Goma furent parcourus en 5 h, une partie des bâtiments a été remise en état, il faudra aussi défricher les pâturages.

Dimanche 6 : Fr. Ginepro se rend au chevet de Flavio très malade. Tous deux travaillaient à la rénovation de l’ancienne abbaye cistercienne de San Benedetto in val Perlana dans le secteur du lac de Côme en Lombardie. Quand Ginepro est venu à Tamié en 2001, Flavio a continué seul un temps.

Lundi 7 : Il y a un siècle, le 7 avril 1911 un bref pontifical transférait le titre d’abbaye de la Grâce-Dieu à Tamié. Dom Benoît Michel, alors au Val-Sainte-Marie, avait été le premier abbé d’une communauté fondée en 1817 à Bellevaux, par dom Eugène Huvelin 75 ans, Frère Sabas Coquard 73 ans et Frère Hyppolite Minet 53 ans, tous les trois anciens de l’abbaye de Sept-Fons.

Jeudi 10 : Paul Valadier, jésuite nous donne une conférence suivie d’un débat à partir d’un article publié dans la revue Études de juin 2010 : Exceptionnelle humanité. « La tradition humaniste d’origine biblique est l’objet de violentes critiques. L’homme éduqué par cette tradition serait devenu le prédateur de la nature et la pensée qu’il constituerait « une exception » apparaît comme une illusion dangereuse. À quoi tient cette dénonciation ? Peut-on renoncer à l’idée d’une exceptionnalité humaine ?

Samedi 12 : Fr. Baptiste a participé à la session préparatoire du Stim (Studium inter monastique) à l’abbaye de bénédictines de Rosheim proche de Strasbourg. Pour la quinzaine de participants, un intervenant a donné l’un 12 h de cours sur l’histoire de l’Église,  un autre 8 h sur la méthodologie et l’articulation théologique, avec la perspective d’un  premier travail à rendre en juin. Ce fut stimulant, d’un très bon niveau et les échanges enrichissants avec les moines et moniales de divers Ordres ou Congrégations, dont plusieurs de membres de la Communauté de Jérusalem.

Lundi 14 : Père Abbé va donner deux journées de formation sur la liturgie aux carmélites de Chambéry.

Mardi 15 : Fr. Raffaële assure pendant deux jours le service de confesseur extraordinaire à l’abbaye bénédictine de La Rochette.

14 kalendes 1133Mercredi 16 : Le 14 des kalendes de mars 2011 Philippe Broillet nous communique une copie, avec sa référence, de la date de la fondation de Tamié : le 14 des kalendes de mars 1133 (Archivio di Stato di Torino, Corte, Materie ecclesiastiche, Regulari di là dai Monti, Mazzo 4, liasse Tamié). Il nous donne un compte-rendu de sa seconde semaine d’investigations aux archives d’État de Turin. Tout particulièrement il a trouvé une copie d’une lettre de dom Gabet, alors au Mont-Cenis, écrivant combien il avait lutté depuis 1792 pour maintenir les Frères ensemble pendant les 8 années d’errance (jusqu’à l’ouverture de l’hospice du Mont-Cenis) et que la communauté hors de Tamié voulait continuer la vie monastique.

Jeudi 17 : En ce jour de désert plusieurs Frères profitent du temps sec et ensoleillé pour prendre de l’exercice.

Fr. Nathanaël et Vincent montent à Paris avec le camion chargé la veille du matériel nécessaire pour le Salon international de l’Agriculture. Le lendemain ils participeront à l’installation du stand des Pays de Savoie et tout sera prêt pour l’ouverture officielle samedi. Notre fromagerie est fière de faire connaître au public que sa station de méthanisation du sérum issu de la fabrication permet de produire du gaz méthane assurant le chauffage de l’eau sanitaire de l’abbaye, pour l’équivalent de 23 400 l de fioul. Des bénévoles toujours aussi discrètes et efficaces se proposent pour faire connaître, goûter et vendre le tamié à tel point qu’il n’y en aura pas pour tout le monde.

Vendredi 18 : Une équipe de télévision enregistre à Tamié une séquence pour la chaîne FR3 présentant Arcabas et le nouveau mobilier de notre église conçu par l’artiste. Frères Philippe et Jean-Pierre y participent.

Samedi 19 : Fr. Jean-Bénilde parle des archives. Plus d’un demi-millénaire d’existence de notre abbaye n’est pas documenté, les parchemins et papiers anciens ayant disparu depuis 1793, mais il existe des possibilités pour combler en partie ces fonds perdus. Actuellement M. Philippe Broillet, thésard à l’Université de Genève, se propose de rechercher pour nous ce qui pourrait se trouver aux Archives d’État de Turin, particulièrement les pièces qu’a vraisemblablement emportées en 1793 dom Gabet lors de l’exil de la communauté en Piémont. Le chercheur a déjà mis à jour des pièces intéressantes.

Dimanche 20 : Les grippés reprennent progressivement leur place en communauté. La moitié des Frères a été atteinte, entre une indisposition d’une journée à 10 jours de lit.

Fr. Philippe intervient à Acey autour de la psalmodie, elle est la respiration d’une communauté et il est délicat d’en parler et plus encore d’essayer de la faire évoluer. Il sera aussi mardi et mercredi à l’assemblée de Monastic avec Fr. Nathanaël qui dut quitter un temps le Salon.

victor-amédée iiLundi 21 : Le 10 septembre 1711 au soir, veille de son départ de Tamié, le duc de Savoie Victor-Amédée II entra dans notre chapitre, toute notre communauté y était assemblée. Il venait un moment interrompre notre régularité pour nous dire à-Dieu et il nous parla durant un petit quart d’heure, se recommandant, sa famille et ses États, à nos prières.
Le 21 février 2011 au soir, en ce même chapitre, Père Abbé nous lit un mail envoyé à titre privé, à notre communauté par une personne ayant des responsabilités au niveau politique. Elle nous demande le soutien de notre prière pour son travail dans le sens du respect de la vie et des plus faibles, de la dignité de toute personne humaine, de l’égalité des citoyens. Saint Paul déjà recommandait à Timothée « de faire des demandes, des prières et des actions de grâce pour tous les hommes, pour les dépositaires de l’autorité afin que nos puissions mener une vie calme et paisible en toute piété et dignité ». (1 Tm 2, 1)

Mardi 22 : Fr. Patrice effectue de grand matin les livraisons hebdomadaires de fromages et monte à Paris assurer la relève partielle de Fr. Nathanaël au Salon de l’Agriculture. La vente des fromages est limitée aux 1200 apportés de Savoie. Fr. Patrice sera interviewé en direct par la chaîne de télévision FR3 et pour la 8-Mont-Blanc. « Les moines ne cherchent pas à augmenter leur production qui se vend bien, mais veulent se limiter à un volume qui leur permet de couvrir leurs besoins. »

Mercredi 23 : À l’invitation de notre évêque, Père Abbé se déplace au monastère de Pugny au-dessus d’Aix-les-Bains avec les supérieures des carmélites de Chambéry et des bénédictines de La Rochette ainsi que l’abbé Jean Bianchi. Soeur Odilia supérieure des Soeurs de Bethléem participe à la réunion. Leur communauté est à Pugny depuis 1971. Leur genre de vie est proche de celui des chartreux. Le noviciat est aux Voirons et les professes sont assignées à un couvent par la supérieure générale. Leurs fondations sont nombreuses.

Jeudi 24 : Fr. Ginepro suit une deuxième journée de formation sur la façon de prévenir et traiter les animaux domestiques avec des plantes, des extraits ou des huiles essentielles au lieu de produits chimiques. Ceci nécessite une attention soutenue au comportement des bêtes.

Vendredi 25 : Étienne Grieux jésuite nous donne une conférence suivie d’un débat : Repenser l’Église comme signe hommes et dieuxde l’Alliance. Une relation d’alliance suppose un engagement personnel, sans condition préalable, « parce que c’est toi », elle est par avance pardonnante, elle appelle une réponse, chez l’interlocuteur elle suscite une parole pour répondre, la liberté pour s’engager en retour. 

Sorti dans le commerce en DVD le 23, le film Des hommes est des dieux reçoit trois César : du meilleur film de l’année pour Xavier Beauvois, du meilleur second rôle pour Michael Lonsdale, de la meilleure photo pour Caroline Champetier.

Samedi 26 : Ce jour est le plus chargé de l’année pour les déplacements depuis ou vers les stations de ski de Tarentaise. 30 000 voyageurs étaient prévus de passer par la gare d’Albertville. Des câbles électriques ont été sectionnés entre Tournon et Frontenex, en bas du col de Tamié, créant de 9 h 30 à 17 h de grosses perturbations pour les trains entre Chambéry et Moûtiers.

Dimanche 27 : 5 Frères de la communauté St-Jean de Malte à Istres vivent leur retraite annuelle à l’hôtellerie qui a de la place pour les loger, mais non pour les nourrir, aussi partagent-ils les repas de la communauté. Cuisines et réfectoire des hôtes ne sont toujours pas terminés.

 

 
Plus par moins
Par Frère Didier

Guillaume vient assurer l’entretien régulier de notre ascenseur

fevrier-02.jpg



et Arcabas et son épouse…

arcabas et madame

nous apportent la nouvelle icône de la Vierge à l’Enfant.

choeur de l'église


Le quotidien a aussi sa beauté

nettoyage

et notre doyen assurant chaque jour le soin au réfectoire.

réfectorier



Le chantier de l’hôtellerie

En janvier

hôtellerie 0


Début février

hôtellerie 1

hôtellerie 2


Fin février

hôtellerie 3           


M. Hugues de Vaulx vient écouter chaque frère au sujet de son travail…huges de vaulx

valadier                                    

Nous écoutons le père Valadier interrogeant l’identité de l’homme dans la philosophie contemporaine.


Des citronnades pour lutter contre la grippe. citronnade




Arcabas présente ses œuvres à la télévisionarcabas fr3


elagage              

Avant le retour de la neige, élagage aux alentours du monastère.


marie du parking

Vierge attentive qui ne cesses de veiller sur nous,
nous te confions tant de victimes des guerres et de toutes les violences :
sois pour tous « Notre Dame de la Paix » !