Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié

Chronique Avril 2013

Abbaye de Tamié

logo de tamié

Chronique de l’Abbaye de Tamiéperce-neige
Avril 2013

Lundi 1 : Ce lundi de Pâques, les moines assurent le travail de la cave à fromages, à la cuisine, à la buanderie ; la messe est à 11 h 30 et l’après-midi est chômée.

Jeudi 4 : Fr. Benjamin nous présente le projet d’installation d’une chaudière à bois déchiqueté. La consommation de cette année s’est élevée à 35 et 40 000 litres de fioul,  son prix est en augmentation du fait de la raréfaction du pétrole à plus ou moins longue échéance ; il existe une possibilité locale de se procurer du bois dans des conditions encore valables, tout cela permettrait de rentabiliser cet investissement important (150 000 €) dans des délais assez courts : 4 ou 5 ans : une chaudière de 200 kW, le stockage de 80 m3, brûlés en 15 jours.

Dimanche 7 : Conversations spirituelles, Bertrand Révillion,  Médiaspaul, 2012 - Ces confidences spirituelles délicatement reçues par Bertrand Révillion nous présentent les portraits de personnes connues du public sous un jour très différent. Tel est le nouveau livre que le lecteur au réfectoire aborde pour nourrir les esprits des moines.

Lundi 8 : Père Abbé et Fr. Antoine prennent la route pour Acey où se tiendra la Réunion régionale et déposent Fr. Jean-Bénilde à la gare pour qu’il prenne le TGV en vue d’une troisième semaine de photos à l’Archivio di Stato di Torino (http://archiviodistatotorino.beniculturali.it/Site/index.php)..

Vendredi 12 : La chaleur semble revenir enfin. Les génisses sont sorties.

printemps-veaux.jpgSamedi 13 : Père abbé et Fr. Antoine nous content des aspects de la Réunion régionale, très polyglotte. L’ambiance est toujours très bonne, favorisant les échanges sur la préparation du Chapitre général centré sur le thème de la formation et sur la vie des communautés.

Fr. Fernand prend la canne de Fr. Gabriel le jour anniversaire du décès du dernier convers de Tamié. Il a de plus en plus de peine à se déplacer, il veut être à tous les offices, à les suivre dans son psautier comme au premier jour de son noviciat et s’obstine à monter les escaliers. Il nous édifie beaucoup.

Parmi les nombreuses pièces d’archives mises à jour par M. Philippe Broillet et concernant Tamié au cours des âges, relevons cette copie d’une bulle du pape Félix V de 1443. « Il accorde à Pierre Fectonis, clerc du diocèse de Genève, un bénéfice ecclésiastique de trente (ou quarante) livres tournois annuelles qui est à la collation de l’abbaye de Tamié, Ordre de Cîteaux, diocèse de Tarentaise ». [Registre 4 - F° 243v°-244]

Ceci est un indice que l’abbaye de Tamié subissait la commende au moins sous une certaine forme. Par la suite d’autres éléments viendront appuyer cette hypothèse.

bullaire-fo-243vo-7671.jpg

Le nom de Tamié (Stamedei) se trouve au milieu de la 8ème ligne.

Dimanche 14 : Fr. Joseph fait une chute, il lui sera diagnostiqué une rupture de tendons de l’épaule et devra être opéré.

sceau abbesse de bonlieuFr. Jean-Bénilde profite du retour de photographie à Turin pour présenter l’état d’avancée du travail en vue de la rédaction d’une nouvelle histoire de Tamié. De nombreux documents sont amassés particulièrement depuis deux ans grâce à la compétence de M. Philippe Broillet. Il faut effectuer un premier tri pour mettre en valeur les éléments vraiment nouveaux, établir des rapprochements avec ce qui était connu, s’enrichissant mutuellement. Des épisodes couvrant quelques dizaines d’années sont bien documentés et pourraient faire l’objet d’études plus approfondies, par exemple ce que l’on apprend des moniales cisterciennes du Betton, de Bonlieu, de Ste-Catherine du Mont, ou bien de l’attitude des abbés de Tamié face à l’administration ou en collaboration avec elle pour faire avancer la réforme des monastères qui en avaient besoin.

Lundi 15 : Fr. Philippe a demandé à Jean-Michel Dieuaide, organiste de Notre-Dame de Paris, de composer la musique de l’hymne, des antiennes et des tons de psaumes pour l’office de vêpres du dimanche du temps ordinaire. Il vient deux jours pour nous le faire découvrir et peu à peu nous les apprendre.

dom-gabet-napoleon.jpgMardi 16 : Dom Gabet fut le dernier abbé de la communauté fondée par saint Pierre de Tarentaise en 1133. Il mourut le 21 novembre 1813. À l’occasion du bicentenaire de sa mort de l’autre côté des Alpes, quelque chose se prépare pour le samedi 27 juillet, près du lieu où dom Gabet avait tenu l’hospice du Mont-Cenis avec plusieurs des Frères de Tamié, de 1801 à 1813. Avec sa communauté il avait refusé la dispersion après l’invasion de la Savoie par les troupes révolutionnaires françaises. Il saisit l’occasion proposée par Bonaparte pour tenir un hospice au col du Mont-Cenis (à plus de 2000 m d’altitude) au service des voyageurs et des troupes de passage.

(Dom Gabet reçoit Napoléon à l’Hospice du Mont-Cenis - Illustration in Histoire de dom Gabet, par Louise Francoz, Lyon, 1879). Napoléon aurait pu dire, selon la légende : « Dom Gabet, tu es le seul abbé de mon empire ! » Francoz, p.127. L'abbé est en noir car pour accueillir les passants nombreux, de jour et de nuit la communauté  avait dû adopter un règlement de vie trop différent de celui des moines cisterciens, mais basé sur la règle de saint Benoît avec des adaptations. Elle était tous la juridiction de l'évêque. Le site de Tamié présentent de nombreux documents sur dom Gabet. (http://www.abbaye-tamie.com/histoire/histoire-de-tamie/tamie-1132-1861/1dom_gabet_-_docs_authentiques.doc/view)

Mercredi 17 : À Madagascar des franciscains ont établi en 1991 une association visant à aider des familles pauvres à s’installer sur des terres, après 3 ans de formation. Le Centre élève des vaches, mais la fabrication de fromage laisse à désirer. Comme Jacques Tronchon l’initiateur de cette oeuvre connaissait Tamié, il propose à Fr. Nathanaël de venir sur place initier les fromagers qui prend l’avion et sera bien occupé pendant deux semaines. Le nom de l’association : ASA Ankohonana Sahirana Arenina avec le site : http://asamdessavoie.org.

Jeudi 18 : Jusqu’au 20 Fr. Philippe travaille à Paris pour la Fondation des monastères et la Corref.

Le soir Fr. Jean-Pierre se rend au Centre théologique de Meylan près de Grenoble assister à une conférence de Denis Gira dans le cadre du DIM et participer à la préparation de prochain colloque bouddhistes-chrétiens le 6ème, en 2015.

Dimanche 21 : Fr. Bruno se dirige vers l’abbaye d’Orval en Belgique pour rencontrer les responsables du Stim à l’occasion de la troisième session de l’année. Il prendra la responsabilité de cette unité de formation à la rentrée prochaine.

Comme trois fois par an Padre Marco Vironda vient une semaine se retremper dans la vie commune entrecoupant sa vie d’ermite près de Turin.

Lundi 22 : À l’occasion de son assemblée générale Arccis (www.arccis.org) organise à Cîteaux trois jours de session pour souligner le 9ème centenaire de l’entrée de Bernard dans ce monastère. Fr. Raffaele a été convié à présenter « La mystique christo-centrique et nuptiale de saint Bernard dans les sermons sur le Ct », ainsi que « le Beau Christ  des mêmes sermons » et enfin « l’âme épouse du Verbe ».

Mercredi 24 : Fr. Patrice se rend à Aiguebelle pour 3 journées d’information concernant la Mutuelle St-Martin.

fenetre du cloitre.jpgJeudi 25 : Quatre personnes consultées ont envoyé leur projet de verrières pour les fenêtres de notre cloître, ils sont présentés à la communauté pour que chacun se fasse une idée et puisse se prononcer en vue du choix.

Dimanche 28 : Fr. Bernard-Marie du Mont-des-Cats est venu prendre dans nos montagnes deux semaines de repos. Il nous parle du site internet présentant la vie monastique à destination des jeunes (http://vie-monastique.com/).

Lundi 29 : Fr. Gaël va participer à l’abbaye d’Acey à une semaine de formation de père-maîtres, mères-maîtresses de novices. Père Victor qui remplit la même responsabilité à l’abbaye ND des Neiges l’y rejoint.

Mardi 30 : Père Abbé se dirige vers l’est (délégué pour la visite régulière à l’abbaye de Melleray, proche de Nantes) et Fr. Bernard-Marie vers le Nord (retour à son abbaye du Mont-des-Cats).

Fr. Didier revient dans l’après-midi, le bras droit en écharpe. Espérons que l’opération donnera de bons résultats. Une chute lui avait occasionné une fracture de la tête de l’humérus.

 

 Plus par moins
Photos de Fr. Didier et autre



Évolution florale du cierge pascal


composition florale





composition florale

composition florale

D'un bout à l'autre du mois et au milieu

début avril

jardin mi avril

jardin fin avril


Neige et lumière d'avril

avril- à tamié

Travail au jardin du cloître

préau


Flore et faune de saison

Étang


fleurs

crapeaux


col-vert