Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié

Chronique de mars 2007

A l'heure du plus grand Amour
logo tamié

Chronique de mars 2007

Mardi 6 : Fr. Patrice assure les livraisons de fromages et continue sur Paris, au Salon de l’Agriculture pour permettre à Fr. Nathanaël de lâcher le stand  et de rencontrer des grossistes en fromages.

Mardi, mercredi et vendredi, trois conférences d’une heure de Marc Feix, prêtre du diocèse de Strasbourg : « Quels repères pour une société plus juste ? » Des élections sont proches et nous sommes invités à réfléchir sur les enjeux de cette démarche citoyenne. La liberté et l’égalité sont des droits, la fraternité est à construire. Quelle place voulons-nous donner aux relations entre les personnes et avec qui ? Quelle place l’économie doit-elle garder pour ne pas étouffer l’humain dans la société ?

Les évêques ne donnent pas de consigne de vote, mais chacun doit éclairer son choix. Les thèmes essentiels aux yeux de l’Église sont : la famille et le mariage fondés sur l’union d’un homme et d’une femme ; le respect de la vie jusque dans ses derniers instants ; la nécessité du partage du travail et des richesses ; l’accueil des immigrés, généreux, responsable et respectueux des droits de l’homme, sans nier la légitimité pour l’État de réguler les flux migratoires. Certains choix politiques ne sont pas compatibles avec ces thèmes. Il faudra pourtant voter, mais pour une ou un candidat apparaissant le plus proche de cette vision de l’homme et de la société. (D’après D. Quinio – LC 37710)

Dimanche 11 : L’émission de télévision Le Jour du Seigneur demande à la communauté si elle peut enregistrer une messe pour le mois d’août prochain, les précédentes ici étaient le 4 décembre 1977 et le 15 février 1998. Vu l’affluence dans notre église à cette saison et qu’il est prévu un enregistrement par la schola en septembre, il semble préférable de reporter à une autre période ce service d’Église.

Mercredi 14 : Père Abbé termine la lecture et le commentaire des Constitutions de l’Ordre, commencés le 17 mai 2005 par le n° 86 : Dans la joie de l'Esprit Saint - Tels sont les Constitutions et les Statuts pour les moines de l'Ordre Cistercien de la Stricte Observance. Dieu veuille animer les frères du souffle de son Esprit pour que, en les mettant en application dans la charité fraternelle et la fidélité à l'égard de l'Église, ils s'acheminent joyeusement vers la plénitude de l'amour, sous la protection de la bienheureuse Vierge Marie, Reine de Cîteaux.

Jeudi 15 : Marie-Dominique nous présente La théologie du don, ou une spiritualité et des mots pour aujourd’hui d’après les écrits de Fr. Christophe. Il avait noté dans sa jeunesse une phrase de Charles de Foucauld à Louis Massignon (27/7/1916) : « L’important n’est pas de sentir qu’on aime, mais de vouloir aimer ».

Notre évêque s’invite pour vêpres : il effectue la visite pastorale du secteur d’Albertville et sa montée à Tamié est une façon d’intégrer notre communauté dans le secteur.

Mardi 20 : Le soir vidéo projection L’Abbé Pierre une vie pour les autres, documentaire de Claude Pinoteau, diffusé sur la chaîne de télévision France 2 en décembre 2005. Un film tout en finesse qui n’hésite pas à mêler fiction et réalité pour mieux nous révéler la personnalité étonnante de l’Abbé Pierre. A Georges qui voulait se suicider, il n’avait rien à donner, mais il lui a demandé de l’aider à terminer un logement pour une famille démunie. Cette orientation est fondamentale pour le fondateur des Communautés Emmaüs, elle permettait à des hommes désespérés de retrouver un sens à leur vie, comme deux pèlerins un certain soir de Pâques.

Mercredi 21 : Après l’automne le plus chaud depuis le début des mesures météos, c’est l’hiver qui détient le même palmarès, mais le printemps naît dans la neige.

Lundi 26 : Annonciation - Philippe « demande la miséricorde de Dieu et celle de l’Ordre » et est reçu comme postulant par Frère Didier, prieur qui lui donne un nom nouveau : Frère Luc. L’Annonciation est la fête du consentement, du oui. Un simple oui peut faire beaucoup pour le salut du monde. Dieu attend notre oui pour réaliser son dessein.

Le soir Fr. Pierre-Yves assure un chapitre de spiritualité en commentant un extrait du sermon 18 de Gilbert de Hoyland sur le Cantique des cantiques, dont il a assuré la traduction parue dans Pain de Cîteaux, 1994. L'amour du prochain est dépourvu de jalousie et l'amour du Christde crainte. L'amour n'a rien à voir avec la punition, or c'est la punition que redoute la crainte : ainsi n'y a-t-il point de crainte dans l'amour, mais l'amour parfait bannit la crainte (1 Jn 4, 18). De fait, que redoutera l'amour ? D'anciennes fautes ? Mais l'amour couvre une multitude de péchés (1 P 4, 8). Ou bien la faiblesse de sa propre conscience redoutera-t-elle les chutes ? Mais l'amour est fort comme la mort.
« Que beaucoup puissent continuer, que beaucoup puissent commencer à trouver pour leur âme une nourriture tonique et substantielle dans cette spiritualité cistercienne si riche et si peu connue. » (P. Robert Thomas)