Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Abbaye de Tamié

Homélie Avent 3

Par Frère Marco

 Homélie pour le 3ème dimanche de l'Avent

Jean Baptiste et Jésus
Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 11, 2-11)

Jean le Baptiste, dans sa prison, avait appris ce que faisait le Christ. Il lui envoya demander par ses disciples : « Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? » Jésus leur répondit : « Allez rapporter à Jean ce que vous entendez et voyez : les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent et la Bonne Nouvelle est annoncée aux pauvres. Heureux celui qui ne tombera pas à cause de moi ! »
Tandis que les envoyés de Jean se retiraient, Jésus se mit à dire aux foules à propos de Jean : «Qu'êtes-vous allés voir au désert ? Un roseau agité par le vent ? Alors, qu'êtes-vous donc allés voir ? Un homme aux vêtements luxueux ? Mais ceux qui portent de tels vêtements vivent dans les palais des rois. Qu'êtes-vous donc allés voir ? Un prophète ? Oui, je vous le dis, et bien plus qu'un prophète. C'est de lui qu'il est écrit : Voici que j'envoie mon messager en avant de toi, pour qu'il prépare le chemin devant toi. Amen, je vous le dis : Parmi les hommes, il n'en a pas existé de plus grand que Jean Baptiste ; et cependant le plus petit dans le Royaume des cieux est plus grand que lui.
 »

© AELF Paris 1980

Homélie

Quelle est la question de ta vie ?
Tel est le titre que j'aimerais donner à l'évangile de ce dimanche. Es-tu celui qui doit venir ? Ou devons-nous en attendre un autre ?
Oui, ce qui me touche ici, c'est ce questionnement, ce point d'interrogation. Sur qui s'interroge-t-on ? Sur l'essentiel pour chacun d'entre nous. Qui es-tu ? Qui es-tu donc ? Es-tu celui qui doit venir ? Devons-nous en attendre un autre ?
Qui es-tu donc dans ma vie de moine, dans ma vie d'homme ou de femme marié ? Qui es-tu donc dans ma vie de prêtre, dans ma vie de célibataire ? Qui es-tu donc dans ma vie d'adolescent, dans ma vie d'enfant ?

Qui es-tu, Seigneur ? Es-tu celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre ?

Cette question, ce point d’interrogation tel un dard lumineux traverse la nuit de Jean Baptiste, seul dans sa prison.

« Si Jésus est le Messie attendu, pourquoi suis-je à croupir dans ce cachot ? Pourquoi ne vient-il pas me libérer, me libérer des mains d’Hérode ? Pourquoi ce qui font le mal triomphent-ils et ceux qui essaient de faire le bien sont-ils bafoués ? »

Oui, c’est pour le Baptiste l’heure de la nuit obscure, l’heure du doute, l’heure des points d’interrogation.

Et tout à coup cet homme, ce géant vêtu de poils de chameaux, cet ascète se nourrissant de sauterelles et de miel sauvage, ce prophète rugissant comme un lion… Oui, tout à coup cet homme est là devant nous dans le dénouement de sa prison, il est là dans son désarroi, ses doutes, ses interrogations. Il est là devant nous comme un enfant. Sa prison, sa nuit obscure, ses interrogations sont le lieu de son enfantement.
Et nous n’avons plus peur de l’approcher, nous nous sentons solidaires de sa nuit, de son questionnement, de ses doutes, car ils sont aussi les nôtres, les miens en tout cas.

« Es-tu celui qui doit venir ? Devons-nous en attendre un autre ?

Frères et sœurs, laissons venir à nous cet évangile. Laissons-nous toucher par le Seigneur qui vient à nous par sa Parole, qui vient à nous au cœur de la nuit obscure. Laissons sa Parole prendre naissance, nous enfanter à la vie nouvelle, c’est cela Noël.